Toulouse : Une victoire pour relever la tête ?

le
0
Toulouse : Une victoire pour relever la tête ?
Toulouse : Une victoire pour relever la tête ?

Après un début d'année 2016 compliqué et les déceptions des deux derniers matchs, la vie du Stade Toulousain n'est pas rose. Les Rouge et Noir doivent relever la tête dès ce vendredi avec la réception de Bordeaux-Bègles sous peine de perdre leur place dans les six premiers.

Une seule victoire. C’est le maigre bilan du Stade Toulousain depuis le début de l’année. Un succès bonifié obtenu à domicile face à Pau 54-3. Sinon, peu de motifs de satisfaction au niveau comptable. A cela s’ajoute deux déceptions lors des deux dernières rencontres de Top 14 face à Montpellier et Brive. A chaque fois, le même scénario. Toulouse, au terme de plusieurs temps de jeu parvient à marquer l'essai de l’espoir mais les buteurs maison trahissent une victoire promise avec des transformations faciles manquées. Le manque de réussite, d’expérience ou le manque de lucidité des buteurs toulousains ? Un mixe de tout cela. Mais pour Jean-Baptiste Elissalde, patron des trois-quarts du Stade Toulousain, son groupe « est assez costaud pour passer au-delà de ces déceptions. Les plus déçus, ce sont les buteurs. Mais c’est le rôle qui veut ça. Quand ils font gagner l’équipe ce sont les rois du terrains. Donc il faut assumer dans ces moments ».

Une réaction obligatoire face à Bordeaux-Bègles

Pourtant Toulouse est parfois séduisant, notamment à domicile comme contre Toulon, Pau ou encore Montpellier. Mais en 2016, Toulouse a besoin de points. Après avoir trusté le haut de tableau du Top 14, le Stade Toulousain ne cesse de dégringoler au classement (5eme). La réception de Bordeaux est donc capitale surtout que les joueurs de Jean-Baptiste Elissalde n’ont plus que le championnat à jouer. « La pression on l’a tous les week-ends même après ces deux défaites qui auraient pu être des victoires, lance l’ancien demi de mêlée. Je n’ai pas l’impression qu’il y ait une pression négative. Les joueurs doivent prendre du plaisir face à un concurrent direct et qui a annoncé vouloir remporter un titre cette année ». Face à une équipe qui propose toujours autant de jeu, le match s’annonce compliqué. « Bordeaux a toujours eu une grosse conquête. Une bonne mêlée et un très bon alignement se présentent à nous. Ils ont aussi la faculté à marquer des essais dans le désordre sur des turnovers ». Du désordre, il n’en faudra pas dans les têtes des Toulousains, et surtout dans celles des buteurs au moment de transformer l’essai de la victoire.

Guillaume COURSELLE 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant