Toulouse : Sadran annonce la démission d'Arribagé

le
0

A l'issue d'une défaite concédée sur le fil samedi à domicile face à Rennes (1-2, 28eme journée de L1), Olivier Sadran, le président de Toulouse, a annoncé la démission de son entraîneur, Dominique Arribagé.

C’était presque inévitable… A l’issue de la nouvelle défaite toulousaine concédée samedi face à Rennes (1-2, 28eme journée de L1), Olivier Sadran, le président toulousain, a annoncé la démission de son entraîneur, Dominique Arribagé. Il faut dire que le scénario de ce revers était plus que cruel pour le TFC. Alors qu’ils menaient sur un but en solitaire de Wissam Ben Yedder (78eme), les Violets ont encaissé deux buts coup sur coup dans les arrêts de jeu. L’égalisation, signée du virevoltant Ousmane Dembélé (90eme), est en plus venue d’une double erreur de François Moubandje puis d’Uros Spajic. Le second but, signé Kamil Grosicki (92eme), a définitivement éteint le Stadium. Des supporters qui s’étaient montrés quelque peu prophétiques quelques minutes auparavant. En effet, des « Arribagé démission » étaient descendus des travées lorsque le coach toulousain avait sorti Ben Yedder, seulement deux minutes après son but. Une sortie que l’attaquant toulousain n’avait visiblement pas comprise…

Sadran : « Il n'y a pas de plan B »

« Dominique Arribagé n'est plus l'entraîneur du TFC, mais il reste au club, a précisé Olivier Sadran. La démission a été décidée en pleine concertation. Il n'y a pas de plan B pour l'instant. On veut reconstruire avec une nouvelle dynamique. Je suis le premier responsable. Mais nous ne sommes pas encore morts. Je veux prendre le temps de reconstruire, pas de précipitation pour un nouveau coach. La plus grosse erreur ? Peut-être de ne pas avoir vu cette situation arriver. Moi, si je pense quitter mon poste ? J'ai la passion du sport, je ne laisserai pas tomber. » Un véritable incident industriel effectivement pour une formation de Haute-Garonne complètement larguée au classement, avec désormais dix points de retard sur le premier non-relégable, Reims. Cette démission intervient également quelques jours après la mise à l’écart de deux cadres dans la semaine. En effet, Jean-Armel Kana-Biyik et Tongo Doumbia n’avaient pas été retenus dans le groupe pour avoir manqué un décrassage la semaine passée. Décidément, la saison du TFC ressemble à un cauchemar éveillé…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant