Toulouse quadrillée par des centaines d'hommes

le
0
Pour la première fois en France, Toulouse vit selon les règles du plan Vigipirate écarlate, le niveau d'alerte le plus élevé activé depuis lundi

Les règles du plan Vigipirate sont, sur le papier, particulièrement draconiennes puisque destinées «à prévenir un risque d'attentat majeur». Ainsi, il est possible d'interdire le trafic aérien civil ou ferroviaire, bloquer les transports urbains ou encore suspendre toute activité scolaire.

Rien de tout cela, pour l'heure, à Toulouse où l'on constate surtout une très forte présence policière. Cinq des quatorze unités des forces mobiles appelées en renfort dans la région (soit plus de 1200 hommes) ont été déployées dans les rues. Les 180 fonctionnaires de la police municipale ont par ailleurs temporairement été réarmés pendant la journée pour travailler au côté de la police nationale.

Quartier par quartier, Toulouse est donc quadrillée avec des bâtiments particulièrement surveillés. Parmi eux et en priorité les lieux confessionnels islamiques et israélites mais aussi les commerces, les trente écoles de ces deux communautés religieuses. Ainsi mardi, l'éc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant