Toulouse : Pas de sanction pour le K-O de Fritz

le
0
Toulouse : Pas de sanction pour le K-O de Fritz
Toulouse : Pas de sanction pour le K-O de Fritz
Toulouse ne sera pas sanctionné. La Ligue Nationale de Rugby (LNR), qui statuait sur " le cas Fritz ", a simplement choisi de rappeler le Stade à l'ordre.

C'était le 9 mai 204. Le Stade Toulousain et le Racing-Métro 92 disputent un match de barrage. Florian Fritz, le 3/4 centre stadiste, est victime d'un K-O. Visiblement désorienté, il reçoit malgré tout l'aval des médecins du club pour revenir sur le terrain suscitant une véritable tempête médiatique, la presse pointant du doigt un éventuel non-respect du protocole commotion par les médecins du club.

Quatre mois plus tard, la Ligue Nationale de Rugby, qui avait mis en place une commission d'enquête, a rendu ses conclusions. Le Stade Toulousain ne sera pas sanctionné mais recevra néanmoins un courrier pour un manquement à l'application du protocole commotion cérébrale.

« La conclusion du rapport d'expertise, c'est que le protocole commotion cérébrale n'a pas été appliqué comme il aurait dû l'être a expliqué Paul Goze, président de la LNR, à l'AFP. A la suite de cela, un courrier sera envoyé au président du club concerné pour lui rappeler les obligations qu'il y a au niveau du protocole. Il n'y aura pas de sanction car le règlement ne le prévoit pas, mais aussi parce que le cas Fritz a été extrêmement médiatisé, tout le monde s'est braqué car c'était un match de barrage. Il y a eu d'autres cas dans la saison, donc il n'y a pas de raison de sanctionner un club parce que ça s'est passé sous le feu des projecteurs plutôt qu'un autre. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant