Toulouse : Novès espère des jours meilleurs

le
0
Toulouse : Novès espère des jours meilleurs
Toulouse : Novès espère des jours meilleurs
Guy Novès, l'entraîneur de Toulouse, ne veut pas s'affoler après le mauvais début de saison de son équipe. Il promet que son équipe va travailler dur pour gommer tous les défauts entrevus depuis la 1ere journée.

Neuvième du Top 14 avec seulement 10 points, le Stade Toulousain vit un début de saison compliqué. Le coach toulousain Guy Novès est revenu sut cette période difficile lundi en conférence de presse. Il espère des jours meilleurs. « C'est toujours compliqué quand on ne gagne pas mais c'est bien aussi de savoir comment on peut réagir et comment on peut fonctionner dans les situations compliquées. Nous avons tellement connu de situations favorables, merveilleuses, qui ont quelques fois été interprétées comme des situations logiques. Aujourd'hui nous allons voir si, comme à l'époque quand il nous est arrivé d'avoir des coups de moins bien, nous sommes capables d'avoir un meilleur rendement quand les côtes seront moins dures, explique-t-il sur le site officiel du club. Je me souviens d'une année où nous perdons lourdement contre les Wasps en H Cup, où tout le monde crie au cataclysme et pourtant nous réussissons la même année à être champions de France. Je ne suis pas là pour trouver des excuses mais nous travaillons pour améliorer ce qui peut l'être. Nous sommes dans une période où nous avons perdu un match à la maison contre Clermont. Mais autour de ce match, il y a quatre matchs à l'extérieur. A un moment dans la saison, il y aura cinq matchs avec quatre à la maison et sans doute la donne sera-t-elle différente. »

« Continuer à gagner avec une main attachée dans le dos et l'autre dans le plâtre »

Malgré ce début de saison galère, Guy Novès ne se voit pas jouer le maintien. « Nous entendons différentes choses chaque année quand le Stade Toulousain démarre la saison : "Il ne sera plus européen, il jouera le maintien...". On verra plus tard. J'ai confiance en nos leaders, en notre groupe, en notre club et je pense qu'il faut un peu de patience avant de parler de maintien. (...) Nous sommes dans la situation d'un boxeur qui a souvent gagné ses combats mais à qui on demande de continuer à gagner avec une main attachée dans le dos et l'autre dans le plâtre. » Vendredi à Bayonne, les « boxeurs » toulousains tenteront de mettre de KO leurs adversaires et ainsi remporter leur troisième match de la saison...

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant