Toulouse-Lyon : pourquoi ils sont tous derrière Genesio

le , mis à jour à 09:04
0
Toulouse-Lyon : pourquoi ils sont tous derrière Genesio
Toulouse-Lyon : pourquoi ils sont tous derrière Genesio

Avec 8 défaites en 14 matchs officiels cette saison, l'ambitieux OL est en pleine crise de résultats. Mais l'entraîneur, souvent le fusible idéal en de telles circonstances, n'est pas menacé. Bruno Genesio a toujours le soutien de ceux qui décident à Lyon, le président et les joueurs. « Tout dépend de ce qui se passe dans l'intimité du vestiaire. Si l'entraîneur n'est pas remis en question par ses joueurs, cela peut passer pour un incident de parcours et tout le monde peut continuer ensemble. Tout peut s'enchaîner positivement », souligne Alain Perrin, ancien coach de l'OL (2007-2008).

 

Après le nouveau revers, samedi dernier, contre Guingamp (1-3), le 5e en 10 matchs de L 1, la semaine aurait pu s'annoncer électrique. Il n'en a rien été. Des discussions, oui. Un peu plus que d'habitude, oui. Mais pas de crise. Genesio conserve toujours un gros crédit auprès de ses joueurs, qui avaient poussé sa nomination en décembre dernier pour remplacer Hubert Fournier. « Bruno était la solution la saison dernière, il le sera encore cette saison », clame Alexandre Lacazette. « On est tous avec lui », appuie Sergi Darder. En privé, le discours est le même.

 

« Les joueurs l'aiment bien. Il s'adapte tactiquement à ce qu'il a plutôt que de leur demander de rentrer dans un rôle qui ne leur convient pas. Foncièrement, c'est un bon mec, pas un tordu. Il les connaît tous depuis longtemps, explique un proche d'un cadre de l'OL. Peut-être que ce qui lui fait du tort, c'est de ne jamais faire de reproches directs et précis aux joueurs. Ça peut poser problème pour ceux qui ne se remettent pas en question. »

 

Homme du club, dont il connaît parfaitement tous les rouages, Genesio a déjà coaché certains piliers actuels de l'OL en équipe réserve. Il est respecté. Apprécié par les cadres, notamment Alexandre Lacazette, Maxime Gonalons et Corentin Tolisso, le technicien est aussi un solide point d'accord entre Bernard ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant