Toulouse : le 11.43, l'arme des GI

le
0
Une seule et même arme a été utilisée sur les trois scènes de crimes dans la Ville rose et à Montauban. Ce type de pistolet s'est diffusé à 3 millions d'exemplaires. (Avec une vidéo BFMTV).

Dans les tueries de Toulouse et Montauban, l'arme utilisée était un calibre 45 (11.43 mm). «Arme réglementaire de l'armée américaine durant quatre-vingts ans, jusqu'à la fin des années 1980, ce pistolet à la forte puissance d'arrêt était très prisé du milieu dans les années 1970», explique Benoît Ebel, spécialiste des armes au syndicat de police Synergie-officiers. Le célèbre truand marseillais Jacques Imbert, dit le Mat, a reçu sept balles de 11.43 dans le corps et quinze plombs de chevrotine, à Cassis (Bouches-du-Rhône), le 1er février 1977. Il y avait miraculeusement survécu.

La balle du calibre 45 est lourde et lente (14,9 grammes et 260 mètres/seconde). Le chargeur du 45 d'origine contient 7 balles. Les derniers modèles pouvaient tirer jusqu'à 14 coups. Cette arme s'est diffusée à 3 millions d'exemplaires dans le monde. Elle a été mise en service dans certaines formations alliées après guerre, notamment dans les chars en France. Les troupes d'Indoc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant