Toulouse : L'IRB et la FFR veulent un rapport sur la commotion de Fritz

le
0
Toulouse : L'IRB et la FFR veulent un rapport sur la commotion de Fritz
Toulouse : L'IRB et la FFR veulent un rapport sur la commotion de Fritz

L'IRB (International Rugby Board) et la FFR veulent faire la lumière après la blessure de Florian Fritz lors du barrage entre Toulouse et le Racing, il y a deux semaines. Touché à la tête, le centre toulousain avait été autorisé à rejoindre ses partenaires sur le terrain. « L'IRB et la FFR ont demandé un rapport sur la défaillance apparente dans l'application du protocole commotion de l'IRB qui a permis au centre de Toulouse Florian Fritz de revenir sur le terrain lors du match de Top 14 contre le Racing-Métro le 9 mai », a annoncé l'IRB dans un communiqué. En effet, le joueur n'aurait pas bénéficié de l'application du protocole commotion, qui vise à s'assurer de l'état psychique d'un joueur touché à la tête, afin de savoir s'il peut, ou non, regagner le terrain. L'IRB annonce par ailleurs une extension de ce protocole. A compter du 1er juin, les tests de mémoire et d'équilibre permettant de diagnostiquer une commotion cérébrale seront renforcés et le délai d'évaluation de l'état du joueur porté de cinq à dix minutes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant