Toulouse évite le pire

le
0
Toulouse évite le pire
Toulouse évite le pire

Au terme d'un match d'une très grande pauvreté, Toulouse a arraché le point du match nul face au Gazélec Ajaccio. Le tout grâce à un but plein d'opportunisme de Martin Braithwaite (1-1). Toulousains et Ajacciens restent relégables.

Le debrief

Si Toulouse et le Gazélec Ajaccio voulaient montrer ce samedi pourquoi ils méritaient de se maintenir, ils ont surtout démontré pourquoi ils risquent d'être dans la charrette en fin de saison. Au terme d'un match d'une grande tristesse, les deux équipes ont fourni une prestation très inquiétante et se sont partagées les points (1-1). Sifflés par leurs propres supporters, les Toulousains ont tout manqué jusqu'à cette dernière action dans les arrêts de jeu où une mauvaise prise de balle de Clément Maury a permis à Martin Braithwaite d'inscrire le but de l'égalisation. Jusque-là, le spectacle était surtout dans les tribunes où les supporters ont redoublé d'ingéniosité et d'imagination dans leurs banderoles (« Papi, ça fait quoi de gagner un trophée ? Je ne sais pas, j'ai que 65 ans »). Une imagination dont les Toulousains auraient bien besoin sur la pelouse. Avec un jeu basé sur de longs ballons en direction de Braithwaite et Ben Yedder, les Haut-Garonnais ont été trop limités dans la construction. Avec 177 ballons perdus et 73 % de passes réussies, les Violets ont clairement manqué de précision. Avec 68% de transmissions réussies, les Ajacciens ne sont pas mieux lôtis. Ces deux points perdus dans les arrêts de jeu leur coûtent cher. Ils replongent dans la zone rouge dont ils seraient sortis en cas de victoire. De son côté, le TFC poursuit son chemin de croix et pointent désormais à 7 points du premier non-relégable, Reims. La fin de saison pourrait être très longue pour les hommes de Dominique Arribagé malgré le sursis octroyé par Braithwaite ce samedi.

Le film du match

33eme minute
Alerté côté droit en profondeur, Machach fait la différence. Sorti à l'aventure, Maury est devancé par le milieu qui centre à l'entrée de la surface pour Braithwaite mais Filippi se jette du bout du pied pour dégager alors que le but était ouvert.

40eme minute
Sur un corner qui ne donne rien, le ballon revient sur Trejo qui centre très fort au second poteau. Le centre est tendu jusqu'à Braithwaite, surpris de voir le ballon lui revenir et qui met simplement sa tête en opposition. Le cuir vient mourir sur la base du montant de Maury.

59eme minute (0-1)
Après une action très confuse devant la ligne de but toulousaine, Zoua trouve le poteau de la tête, avant que le ballon ne revienne dans les pieds de Mayi qui marque sans opposition du point de penalty.

74eme minute
Sur un centre de Moubandje mal repoussé par la défense, Braithwaite récupère le ballon en bonne position au second poteau. Après un bon contrôle, il tente une frappe croisée trop écrasée qui finit dans les gants de Maury.

91eme minute (1-1)
Sur un nouveau centre de Moubandje mal repoussé, Regattin prend sa chance de 20 mètres du pied gauche. Sa frappe enveloppée n'est pas très dangereuse mais Maury ne la capte pas. Cela revient sur Braithwaite, le plus prompt pour pousser le ballon au fond des filets.

Les joueurs à la loupe

TOULOUSE
Buteur providentiel, BRAITHWAITE a vécu un match difficile (31 ballons dont 10 perdus), bien contrarié par Filippi. Il a néanmoins eu le mérite de jaillir au bon moment. Isolé devant en compagnie de Braithwaite, BEN YEDDER n'a jamais pesé dans la construction, se contentant de plonger dans le dos de la défense sur les longs ballons de TREJO. Ce dernier en a d'ailleurs perdu un sacré wagon (27) jusqu'à sa sortie, remplacé par PESIC (80eme). Autre gros pourvoyeur de ballons perdus, MOUBANDJE (26 pertes de balle) a eu le mérite d'apporter son écho sur son côté gauche. Il a été très intéressant offensivement et ses centres ont été les seuls dangereux. C'est d'ailleurs l'un d'entre eux qui permet l'égalisation de Braithwaite. Applaudi à son entrée à la place d'un AKPA-AKPRO inexistant (62eme), REGATTIN a tenté d'apporter son dynamisme habituel et c'est une de ses frappes qui a provoqué la faute de main décisive de Maury. Longtemps le plus remuant des milieux Toulousains, MACHACH a également fait preuve de nervosité jusqu'à sa sortie, remplacé par DOUMBIA (62eme) qui a apporté une dimension physique supplémentaire. En charnière, la paire SPAJIC - TISSERAND n'a pas l'habitude de jouer ensemble et cela s'est vu. Mention spéciale néanmoins pour le défenseur serbe qui a répondu présent dans le combat face à Chermiti. Censé apporter une dose de technique, BLIN n'a jamais réussi à se mettre en avant, tout comme SOMALIA qui n'est lui jamais allé de l'avant, contrairement à son habitude. Dans les cages, LAFONT n'est pas irréprochable sur l'ouverture du score ajaccienne. Sa fébrilité et son jeune âge sont encore perceptibles et il reste très perfectible. Mais quoi de plus normal pour un joueur de 17 ans seulement ?

GAZELEC AJACCIO
Impérial durant 90 minutes, FILIPPI a été le meilleur joueur sur la pelouse. En revanche, il est pris par Martin Braithwaite sur l'égalisation toulousaine, tout comme COEFF. Il faut dire que personne ne s'attendait à une telle faute de main de MAURY... Déjà sorti à l'aventure en première période, on pensait le gardien bien revenu dans sa rencontre, jusqu'aux arrêts de jeu. Deux points perdus qui pourraient coûter cher en fin de saison. Exclu, SYLLA a manqué ses retrouvailles avec le Stadium malgré un apport offensif non-négligeable en tout début de rencontre. Tout est passé par son côté. Il faut dire que, sur l'autre aile, AL.TOURÉ n'a certainement passé la ligne médiane que lors du changement de côté à la pause. Trop peu pour épauler un ZOUA isolé à la pointe de l'attaque. Pour sa première en L1, CHERMITI a néanmoins tenté d'apporter un peu de soutien mais il est tombé dans un duel très physique face à Spajic jusqu'à sa sortie, remplacé par BOUTAÏB (69eme). Ce dernier est entré au plus mauvais moment pour le Gazélec. Buteur, MAYI est, à l'instar de Braithwaite, sorti de sa boite uniquement sur son but. LE MOIGNE a pris sa place (80eme) suite à l'exclusion de Sylla afin d'équilibrer l'équipe ajaccienne. Sans succès. Intéressant sur coups de pied arrêtés, DJOKOVIC n'a pas réussi à apporter sa touche technique dans un match d'une grande pauvreté. Plus travailleur, POGGI a beaucoup couru jusqu'à sa sortie en toute fin de match, remplacé par TSHIBUMBU (88eme). Pour sa 300eme en Ligue 1, DUCOURTIOUX a gratté beaucoup de ballons (16) sans toutefois en faire toujours bon usage.

Monsieur l’arbitre au rapport

Dans un match où les joueurs n'ont pas brillé, M.Fautrel n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu. Lorsque les esprits se sont échauffés en première période, il n'a pas forcément réussi à tenir les 22 acteurs, usant surtout du carton pour calmer les Ajacciens véhéments. Il aurait également dû siffler un penalty au retour des vestiaires en faveur du Gazelec pour une faute sur Chermiti.

Ça s’est passé en coulisses...

- Une centaine de supporters toulousains sont venus armés de cotillons et confettis afin de « fêter » la dégringolade du TFC au classement. Une manière pacifique de montrer leur mécontentement.

- Suite à la blessure à l'oeil d'un supporter bastiais après la rencontre face à Reims, le Gazélec Ajaccio a assuré de son soutien son voisin corse via un communiqué : « Le Gazélec assure de son soutien le jeune supporter blessé après la rencontre Stade De Reims - SC Bastia. Les dirigeants du club demeurent solidaires des dirigeants bastiais, dans leur quête de recherche d’éclaircissements concernant les incidents d’après-match ».

La feuille de match

L1 (27eme journée) / TOULOUSE - GAZELEC AJACCIO : 1-1

Stadium Municipal (19 173 spectateurs)
Temps frais - Pelouse correcte
Arbitre : M.Fautrel (4)

Buts : Braithwaite (91eme) pour Toulouse - Mayi (59eme) pour le Gazélec Ajaccio 

Avertissements : Blin (82eme) pour Toulouse – Filippi (34eme), I.Sylla (36eme, 79eme) et Ducourtioux (48eme) pour le Gazélec Ajaccio

Expulsion : I.Sylla (79eme) pour le Gazélec Ajaccio

TOULOUSE
Lafont (4) - Somalia (3), Tisserand (3), Spajic (4), Moubandje (5) - Akpa-Akpro (3) puis Regattin (63eme), Blin (3), Machach (4) puis Doumbia (63eme), Trejo (3) puis Pesic (80eme) - Ben Yedder (3), Braithwaite (4)

N'ont pas participé : Goicoechea, Yago, Kana-Biyik, Bodiger
Entraîneur : D. Arribagé

GAZELEC AJACCIO
Maury (3) - Al.Touré (3), Filippi (7), Coeff (5), I.Sylla (4) - Djokovic (4), Ducourtioux (5), Poggi (4) puis Tshibumbu (88eme) - Mayi (5) puis Le Moigne (80eme), Zoua (3), Chermiti (3) puis Boutaïb (70eme)

N'ont pas participé : Goda, Vittini, Larbi Campanini
Entraîneur : T.Laurey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant