Toulouse: Etienne Capoue, le statut du commandeur

le
0
NOUVEAU STATUT POUR LE TOULOUSAIN ÉTIENNE CAPOUE
NOUVEAU STATUT POUR LE TOULOUSAIN ÉTIENNE CAPOUE

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Du stade de France au Parc des Princes à grandes foulées. Etienne Capoue, auteur cette semaine de son premier but avec l'équipe de France, est auréolé d'un nouveau statut qu'il devra assumer vendredi sur le terrain du Paris Saint-Germain.

Pour sa deuxième sélection, le longiligne milieu de terrain de Toulouse a marqué les esprits mardi à Saint-Denis en mettant les Bleus sur les rails d'un succès contre la Biélorussie (3-1).

Mais à croire son entourage toulousain, le plus dur commence pour lui : confirmer et durer.

"Son maintien en équipe de France va dépendre de ses performances en club", prévient son entraîneur Alain Casanova.

"Il a acquis un statut qui lui impose énormément d'obligations. Il va falloir que tous les week-ends il soit très fort, que tous les week-ends ce soit pratiquement le meilleur joueur de notre équipe, qu'il soit capable de tirer le groupe vers le haut", souligne-t-il.

"Et qu'il soit capable d'être très constant et très régulier, sans doute beaucoup plus qu'il ne l'a été jusqu'à maintenant, mais il le sait."

Etienne Capoue était déjà l'un des meilleurs joueurs du 'Téfécé' la saison dernière et à 24 ans, il espère s'imposer dans le groupe bleu pour peut-être disputer la Coupe du monde 2014 au Brésil, même s'il est conscient du travail à accomplir.

"Je me dois d'être au niveau. Je suis un débutant au niveau du compteur sélections (...) Après, est-ce que je suis là pour longtemps ? Il faut travailler. Je l'espère...", déclarait-il mardi après sa belle soirée au stade de France.

"RESTER ACCROCHÉ AU WAGON"

Ses coéquipiers toulousains ont suivi de près sa prestation et ne sont pas surpris de voir le natif de Niort prendre une telle envergure.

"A son retour, on l'a chambré un peu", raconte le défenseur latéral Serge Aurier.

"On a tous vu sa performance mais ça ne nous surprend pas. Ceux qui ne le découvrent que maintenant sont les seuls étonnés (...) Ça faisait très longtemps qu'il était attendu (en Bleu), il fallait qu'il passe des paliers et il les a passés. C'est à lui maintenant de rester accroché au wagon."

Alain Casanova, lui, n'a aucun doute sur le fait qu'il sautera dans le bon train.

"Je sais qu'il va être capable de tenir ses responsabilités et d'aider le club à faire une très bonne saison", assure-t-il, vantant son talent comme sentinelle, même si Capoue a joué un peu plus haut dans le système du sélectionneur Didier Deschamps.

"Personnellement je le préfère seul ou à deux devant la défense, avec le jeu face à lui. Parce qu'il a une qualité de jeu court et de jeu long qui peut faire la différence et il a un gros volume dans la récupération", explique Alain Casanova.

Cet Etienne Capoue un peu plus grand passera vendredi un premier test avec le déplacement du TFC au Parc des Princes pour y défier le PSG et ses stars européennes, au niveau desquelles le milieu de terrain peu prétendre se hisser un jour.

Avec Olivier Guillemain, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant