Toulouse enfonce le Stade rennais

le
0
Toulouse enfonce le Stade rennais
Toulouse enfonce le Stade rennais

Réduits à dix après seulement un quart de jeu, les Rennais sortent de la Coupe de la Ligue dès les huitièmes après une nouvelle défaite à domicile contre Toulouse (1-3). Ben Yedder a inscrit un doublé, alors que Montanier semble plus que jamais proche de la porte.

Stade rennais 1-3 Toulouse

Buts : Diagne (57e) pour Rennes // Ben Yedder (13e et 32e), Regattin (84e) pour le TFC

Quand Ben Yedder va, tout va. Auteur d'un doublé, comme au tour précédent, l'attaquant de Toulouse a, en grande partie, offert la qualification au TFC pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Et Wistam n'a pas perdu son temps. Un premier but à la 13e minute, un second à la demi-heure. 2-0, emballer c'est pesé. Réduits à dix dès le quart d'heure de jeu, les Rennais ont dû courir après le score pendant toute la rencontre, et ne sont jamais parvenus à recoller. Diagne a bien tenté de relancer le suspense à l'heure de jeu, mais l'espoir a rapidement été éteint par Regattin. Montanier et ses hommes s'enfoncent ainsi dans une mini-crise, puisqu'il s'agit là de leur sixième rencontre consécutive sans succès toutes compétitions confondues. Pire, Rennes n'a plus gagné à domicile depuis le 29 août dernier. Contre Toulouse, tiens.

Ben Yedder est encore là


Avant la rencontre, Dominique Arribagé avait prévenu : pas question pour lui de "brader" ce huitième de finale de Coupe de la Ligue. Message entendu. Dès le début du match, les hommes d'Arribagé poussent rapidement et Adrien Regattin fait passer par deux fois des frissons dans le dos de la doublure rennaise, Abdoulaye Diallo, titularisé ce soir par Montanier. Un Montanier qui n'a d'ailleurs pas eu franchement le choix quant à sa formation. En l'absence de Quintero, il fallait repenser l'animation offensive rennaise tout en faisant reposer certains cadres à quelques jours d'un derby à Guingamp pour ne pas être décroché en championnat. Le coach a ainsi réinstallé en pointe Giovanni Sio, qui n'a plus marqué depuis septembre. Mais ce système ne porte pas vraiment ses fruits.

C'est même Toulouse qui impose tranquillement son rythme, porté par un excellent Óscar Trejo, et fait rapidement la différence sur une ouverture de son meneur argentin pour Ben Yedder qui n'a plus qu'à croiser sa…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant