Toulouse : des menus sans viande à la cantine dès la rentrée

le
3
Toulouse : des menus sans viande à la cantine dès la rentrée
Toulouse : des menus sans viande à la cantine dès la rentrée

La mairie de Toulouse (Haute-Garonne) a annoncé ce jeudi qu'elle proposera à la rentrée un menu sans viande dans les cantines de ses écoles primaires, auquel pourront souscrire les familles dont les enfants ne mangent pas de viande pour des raisons alimentaires ou confessionnelles.

C'est en septembre que les familles se décideront pour les repas quotidiens de leurs enfants sur l'ensemble de l'année scolaire. A côté des menus classiques, les familles pourront choisir un menu comportant un «plat sans viande d'égale valeur nutritionnelle en matière de protéines», composé de poisson, d'œuf ou de steaks végétaux. Un changement d'avis au cours de l'année sera toujours possible.

«La ville de Toulouse sert environ 30.000 repas par jour, répondant aux exigences nutritionnelles, aux enfants dans les écoles publiques. Malheureusement, il apparaît qu'environ un tiers de ces enfants ne consomment pas la viande proposée pour diverses raisons», déclare le maire Jean-Luc Moudenc (Les Républicains, ex-UMP) dans un communiqué.

«Cette solution pragmatique convient au plus grand nombre et permet ainsi à chaque enfant, quels que soient sa confession ou ses goûts alimentaires, de bénéficier d'un repas complet et équilibré», poursuit le maire, qui dit aussi vouloir lutter contre le gaspillage alimentaire.

La semaine dernière, la ville de Perpignan (Pyrénées-Orientales) avait fait le même choix en annonçant que ses cantines ne serviraient plus de viande de substitution au porc à la rentrée, proposant à la place un menu végétarien à base d'œufs, de steaks de soja ou de légumineux.

Menu végétarien contre menu unique

Le maintien ou la suppression dans les cantines scolaires de menus sans porc correspondant aux prescriptions religieuses juives et musulmanes, est devenu ces derniers mois source de polémique. D'autant qu'en mars le président du parti de droite, Nicolas Sarkozy, s'était dit favorable à la disparition des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 2 juil 2015 à 18:13

    Chez les plus pauvres la seule source de protéines est assumée par la cantine, en supprimant la viande, les gamins vont avoir des carences alimentaires catastrophiques pour leur croissance ET pour leur cerveau en pleine évolution à cet âge.

  • frk987 le jeudi 2 juil 2015 à 18:11

    Très bon pour la santé, c'est bien connu que l'homme est herbivore...le seul avantage c'est que le prix des repas sera diminué de moitié, quant à la santé des gamins...quelle importance......

  • M7361806 le jeudi 2 juil 2015 à 17:28

    La différence s'installe !