Toulouse : Des adieux amers

le
0

La défaite contre le Racing 92 (21-16) marque la fin de la saison pour Toulouse mais surtout la fin d’une époque. Une page se tourne au Stade Toulousain.

Ils se savaient en sursis et que la fin était proche. C'est donc le Racing 92 qui mis fin à l’aventure toulousaine et qui a précipité le départ de nombreux cadres comme Vincent Clerc, Imanol Harinordoquy, Clément Poitrenaud ou encore Louis Picamoles. Que ce soit la fin de leur carrière ou tout simplement une nouvelle aventure dans un autre club, ils ont vécu leur dernier match sous les couleurs Rouge et Noir. Et il n’y aura pas de titre en guise d’adieu. « C’est la fin d’une génération qui malheureusement a été titrée de manière un peu trop lointaine maintenant et on espérait beaucoup sur ce match pour passer et jouer notre va tout sur la fin de championnat. J’aurais eu la chance d’entraîner des joueurs comme ça qui auront marqué le rugby français ». Et la famille du rugby en est consciente comme elle l’a prouvé sur les réseaux sociaux.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant