Toulouse : Anne Lauvergeon présidente de Sigfox

le
0
Toulouse : Anne Lauvergeon présidente de Sigfox
Toulouse : Anne Lauvergeon présidente de Sigfox

La société toulousaine Sigfox a annoncé mardi la nomination d'Anne Lauvergeon à la présidence de son conseil d'administration. Employant 60 personnes, Sigfox est spécialisée dans les technologies permettant aux machines de dialoguer entre elles via internet. L'entreprise «a pour ambition de bâtir un réseau de télécommunications mondial pour permettre à tous les objets de communiquer ensemble et d'être connectés à l'internet à moindre coût». Elle a mis en place en 2012 un réseau d'antennes dédiées aux communications "Machine to Machine" (M2M) et aux liaisons entre objets intelligents.

«Avec une demande toujours croissante et une prise de commande qui s'élève déjà à plus de 5 millions de connexions, l'entreprise poursuit deux objectifs majeurs: déployer sa connectivité à travers le monde, et préparer son introduction en bourse», explique un communiqué de Sigfox. L'entreprise a déjà levé un total de 27 millions d'euros.

L'ancienne dirigeante d'Areva «accompagnera Sigfox pour l'aider à accélérer son développement», poursuit le communiqué de l'entreprise, qui salue «son expérience industrielle, son expertise des marchés internationaux, sa connaissance de l'innovation et de l'Internet des objets». «Depuis le premier jour, l'aventure Sigfox est incroyable et palpitante. Je n'imaginais pas rencontrer sur mon chemin un profil aussi charismatique et pétillant que celui d'Anne Lauvergeon»,a commenté le directeur général Ludovic Le Moan, estimant que son arrivée va aider le groupe à «accélérer son développement industriel et international».

De son côté, Anne Lauvergeon s'est félicitée dans un communiqué que Sigfox ait su «développer une infrastructure innovante en anticipant l'accélération de l'usage des objets connectés. Accompagner Ludovic Le Moan et toutes les équipes dans le développement de leur projet ambitieux de bâtir le réseau de référence de l'internet des objets, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant