Toulon - Toulouse : Le gros coup du Stade Toulousain !

le
0

Au terme d'un match très intense, Toulouse s'est imposé face à Toulon (12-10). Le Stade Toulousain, dominateur en mêlée, a su se nourrir des nombreuses fautes toulonnaises à l'Allianz Riviera de Nice pour punir le RCT en inscrivant quatre pénalités. Les joueurs d'Ugo Mola se sont appuyés sur une belle solidarité en défense pour faire chuter les coéquipiers de Guilhem Guirado.

Le debrief

Pas d’essai mais une intensité incroyable durant cette première mi-temps. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup, contact pour contact. Et c’est le Stade Toulousain qui a le mieux démarré cette rencontre en monopolisant le ballon durant les dix premières minutes (90% de possession). Les joueurs d’Ugo Mola ont également été performants en conquête provoquant même le changement prématuré d’Alexandre Menini et de Manasa Saulo. Les Haut-Garonnais ont souvent tenté ballon en main, notamment en contre-attaque mais s’en sont ensuite remis à la botte de Sébastien Bézy à deux reprises afin de scorer au tableau d’affichage. Les Toulonnais ont bien mieux fini la première période avec quelques actions de grande envergure. La défense toulousaine a plié mais n’a pas rompu. La faute à des maladresses des locaux près de l’en-but haut-garonnais. Illustration de ces fautes de main à la 20eme minute. Dans les 22 mètres adverses, Matt Giteau a trouvé la brèche puis a tenté une chistera non maîtrisée. Alors que l’essai était tout fait, les supporters varois ont dû se contenter d’une pénalité d’Éric Escande quelques minutes plus tard. Si les deux équipes n’ont pas su trouver la solution en attaque, le rythme a été dantesque. Les hommes d’Ugo Mola menaient à la mi-temps à l’Allianz Riviera (3-6). Le début du second acte a été beaucoup plus pauvre. Les joueurs ont eu du mal à récupérer tant la première période a été rythmée. Si Bézy a tapé le poteau, Florian Fritz a rajouté trois points au total des Toulousains sur une pénalité de plus de 50 mètres. Plus empruntés, les protagonistes ont plus usé du pied en seconde partie avec un avantage pour les hommes d’Ugo Mola dans ce secteur. Les visiteurs ont été pragmatiques avec une nouvelle fois un coup de canon de Florian Fritz faisant le break. Les Toulonnais ont failli revenir à quatre minutes du terme avec une belle action menant à l’essai de Thibaut Lassalle. Mais Monsieur Garcès a signalé une dernière passe en-avant de Duane Vermeulen. Une nouvelle fois, le RCT a pêché dans le dernier geste. Juste avant la sirène, les joueurs de Bernard Laporte ont enfin concrétisé leurs actions avec un essai de Juan Smith. Mais l’écart était fait. Solides en défense, conquérants et pragmatiques quand il le fallait, les Toulousains ont su faire preuve de maîtrise pour réaliser un bel exploit à Nice face à Toulon (10-12). Les Toulonnais s’éloignent des deux premières places. Pour Toulouse, c’est une grosse opération en vue du sprint final et de la course au Top 6.

Le joueur qui a crevé l’écran

FRITZ a réalisé une belle performance sur la pelouse de l’Allianz Riviera. Le trois-quarts centre toulousain s’est distingué par sa défense mais aussi sa présence dans le jeu offensif toulousain. Le capitaine du jour a passé deux pénalités de plus de 50 mètres permettant à son équipe de concrétiser sa domination au tableau d’affichage. Une prestation complète.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« C’était un match stressant. Cela tourne en notre faveur. On pensait déjà revenir avec un point d’ici, finalement on gagne la rencontre. Ce match-là va nous servir pour la suite. » (Maxime Médard - Toulouse, au micro de Canal+)

La stat dont on se souviendra

3. Les Toulousains ont fait subir leur troisième défaite à domicile aux Toulonnais de la saison.

Les joueurs à la loupe

Toulon VERMEULEN a été omniprésent et a réalisé de belles charges. GITEAU a bien mené le jeu offensif de son équipe. SAULO et MENINI ont été mis en difficulté en mêlée et ont été remplacés assez rapidement. Enfin, ARMITAGE a de nouveau impressionné de par son abattage défensif grattant plusieurs ballons dans les rucks. Toulouse HARINORDOQUY a été bon en touche et dans le jeu. PICAMOLES a réalisé des charges qui ont mis son équipe dans l’avancée tout comme TEKORI qui a lui aussi fait parler sa puissance. KAKOVIN a fait souffrir ses vis-à-vis en mêlée. TOLOFUA a réalisé une belle partie en conquête et notamment en touche. Enfin BEZY a bien alterné le jeu de son équipe.  

La feuille de match

TOP 14 (22EME JOURNEE) / TOULON – TOULOUSE : 10-12

Allianz Riviera (35 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Garcès Essais : Smith (80eme) pour Toulon Transformations : Pélissié (80eme) pour Toulon Pénalités : Escande (21eme) pour Toulon – Bézy (6eme et 25eme) et Fritz (57eme et 69eme) pour Toulouse Drops : Aucun Carton jaune : Aucun Cartons rouges : Aucun Toulon Cooper – Tuisova, Mermoz, Nonu, O’Connor – (o) Giteau, (m) Escande – S. Armitage, Vermeulen, Fernandez Lobbe – Taofifenua, Gorgodze – Saulo, Guirado, Menini. Entraîneur : B. Laporte Toulouse Médard – Clerc, David, Fritz, Perez – (o) Doussain, (m) Bézy – Gray, Picamoles, Harinordoquy – Tekori, Lamboley – Johnston, Tolofua, Kakovin. Entraîneur : U. Mola
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant