Toulon s'impose au finish face au Racing 92

le , mis à jour à 15:45
0

Avec une équipe bis, Toulon s'est imposé à Lille face au Racing 92 (21-20) au terme d'une fin de match incroyable. Le RCT s'est appuyé sur une bonne défense et a fait preuve de réalisme face à des Racingmen longtemps impuissants en attaque mais qui prennent le bonus défensif.

Le debrief

Toulon a remporté le premier choc de cette 19eme journée du Top 14 en s’imposant au finish face au Racing 92 grâce à une pénalité de Frédéric Michalak. Le RCT a envoyé un message fort à deux semaines du quart de finale de Champions Cup face à ce même adversaire. Pour ce match délocalisé au Stade Pierre-Mauroy de Lille, les joueurs de Bernard Laporte ont réussi un match complet. Impériaux en défense, sauf dans les dix dernières minutes, les joueurs du club de la Rade ont très bien contré les ballons portés franciliens. Ils ont inscrit le premier essai du match au terme d’un contre assassin de Delon Armitage après une course de 80 mètres et une interception de Jean-Charles Orioli (8-3, 16eme). Malgré des séquences offensives intéressantes au cours de ce match, le Racing 92, nerveux à l’image de Marc Andreu, est resté longtemps inefficace. Frédéric Michalak a, lui, puni les nombreuses fautes des Racingmen. Dans le sillage d’un très bon Charles Ollivon, Toulon s’est donné une belle avance au retour des vestiaires grâce à l’essai du jeune Theo Belan (18-3, 51eme). Mais dans ce match âpre, féroce et à l’engagement total, le Racing 92 a longtemps buté sur la défense toulonnaise et a manqué d’alternance dans son jeu malgré la présence de Rémi Talès et de Dan Carter.

Mais les joueurs de Laurent Labit et Laurent Travers ont trouvé la faille au cours des dix dernières minutes. Wenceslas Lauret, après plusieurs temps de jeu, a franchi la ligne d’en-but varoise après avoir été bien servi par Maxime Machenaud. Dans la foulée, le demi de mêlée international a vite joué une pénalité, feinté la passe et servi à l’intérieur Dan Carter qui n’a plus qu’à aplatir sous les poteaux. La transformation du Néo-Zélandais a alors permis au Racing 92 de croire en une victoire inespérée (20-18, 78eme). Mais cette fin de match complètement débridée n’avait pas dit son dernier mot. Martin Castrogiovanni a commis une faute plus qu’évitable et offert une pénalité dans les cordes de Frédéric Michalak qui ne se fait pas prier (21-20, 80eme). Toulon s’impose dans les derniers instants au terme d’un scénario incroyable et prend la deuxième place du Top 14. Le RCT devance son adversaire du jour d’un point avant un nouveau choc face à Clermont lors de la prochaine journée. Le Racing 92, qui a perdu Henry Chavancy blessé, enchaine une deuxième défaite consécutive avant un déplacement compliqué à Bordeaux-Bègles et ne se rassure pas avant le quart de finale de Champions Cup.

Le joueur qui a crevé l’écran

OLLIVON a été de loin le meilleur joueur sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy. Pour son retour en tant que titulaire, le troisième ligne centre s’est illustré tant sur le plan défensif qu’offensif. Le joueur du RCT a donné à Belan un essai important après un départ au près. Il a aussi distillé de très bons plaquages en défense. Un match très complet.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Avec soi-disant l’équipe deux on vient gagner chez le premier. On ne se rend pas compte mais à Toulon il y a trois équipes ». (Charles Ollivon – Toulon, au micro de Canal+).

La stat dont on se souviendra

6. Comme le nombre d’essais cette saison de Delon Armitage en Top 14

Les joueurs à la loupe

Racing 92
DULIN a comme à son habitude été l’un des meilleurs joueurs franciliens de par sa présence défensive et ses relances imprévisibles. MASOE continue d’enchainer les bonnes prestations en numéro 8. Les troisième ligne internationaux LE ROUX et LAURET, auteur d’un essai, ont été bons dans le combat et le jeu. MACHENAUD et CARTER, qui a également aplati dans ce match, se sont illustrés trop tardivement. Enfin TALES n’a pas brillé.

Toulon
ORIOLI a réussi un match plein. Très bon en défense, auteur de l’interception qui a amené le premier essai du RCT, il l’a été aussi dans le jeu courant en étant présent au soutien. MICHALAK a bien alterné le jeu offensif de son équipe et a puni au pied les fautes adverses. ARMITAGE s’est illustré en défense et en attaque en marquant le premier essai du match après un contre de 80 mètres. Enfin les jeunes BELAN et ANNETTA ont montré qu’ils avaient le niveau pour évoluer au RCT.

La feuille de match

Top 14 (19eme journée) / RACING 92 – TOULON : 20-21

Stade Pierre Mauroy (50 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Cardona

Essais : Lauret (73eme) et Carter (77eme) pour le Racing 92 – Armitage (16eme) et Belan (51eme) pour Toulon

Transformations : Carter (74eme et 78eme) pour le Racing 92 – Michalak (51eme) pour Toulon

Pénalités : Carter (9eme et 58eme) pour le Racing 92 – Michalak (5eme, 19eme et 80eme) pour Toulon

Drops : Aucun
Carton jaune : Aucun

Cartons rouges : Aucun

Racing 92
Dulin - Imhoff, Chavancy, Carter, Andreu - (o) Talès, (m), Machenaud, - Lauret, Masoe, Le Roux - Charteris, Van Der Merwe - Brugnaut, Szarzewski, Ducalcon

Entraîneur : L.Travers et L.Labit

Toulon
Cooper - D.Armitage, Belan, Taylor, O’Connor - (o) Michalak, (m) Escande - Annetta, Ollivon, Bruni - Mikautadze, Lassalle - Saulo, Orioli, Menini

Entraîneur : B.Laporte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant