Toulon - Racing 92 : Le Racing 92 est un champion de France héroïque !

le
0

Au terme d'une finale d'une grande intensité et au scénario imprévisible, le Racing 92 s'impose face à Toulon à Barcelone au Camp Nou (29-21). Les Franciliens, qui ont évolué à 14 contre 15 suite au carton rouge reçu par Maxime Machenaud, ont gagné la bataille des rucks. Le RCT, qui avait le match en main, a été beaucoup trop pénalisé et pourra nourrir beaucoup de regrets. Les joueurs du Racing 92 ont été héroïques et solidaires pour remporter le 6eme Bouclier de Brennus de l'histoire du club.

Le debrief

Si les équipes sont rentrées avec une réelle envie de jouer en début de match, le tournant de la rencontre a eu lieu à 18eme minute de jeu. Maxime Machenaud a en effet écopé d’un carton rouge pour un plaquage dangereux. Bien que le geste n’eût pas l’air volontaire, le demi de mêlée francilien a bien retourné Matt Giteau sur la tête et M. Raynal a appliqué le règlement. Cette finale a donc pris une toute autre tournure et le spectacle a été un peu terni mais pas le scénario. Nombreux pensaient que le Racing 92 allait se désunir. Mais bien qu’outrageusement dominés en mêlée, les Franciliens ont tenu bon dans cette première mi-temps malgré leur infériorité numérique. Toulon a marqué un essai par l’intermédiaire de Mamuka Gorgodze concluant une passe après contact de Josua Tuisova. Mais le RCT a semblé sortir de son match avec ce fait de jeu de la 18eme minute. Les Racingmen ont profité des errements varois notamment en les perturbant avec des ballons hauts. L’indiscipline toulonnaise étant (huit pénalités concédées dans le premier acte), le Racing 92 n’était mené que de deux points (14-12) à la pause. Supérieurs déjà dans ce secteur dans le premier acte, les Racingmen ont récupéré de nombreux ballons dans les rucks leur permettant de rester dans le match et même de reprendre l’avantage avec une pénalité de Johan Goosen. Les coéquipiers de Guilhem Guirado, qui est sorti touché au genou, ont réellement déjoué en seconde mi-temps en offrant des opportunités dont les buteurs franciliens se sont parfaitement saisis. Impeccables en défense, les joueurs des deux Laurent se sont même distingués dans le jeu avec un incroyable essai par l’intermédiaire de Joe Rokocoko. L’ancien ailier des All-Blacks a montré une nouvelle fois qu’il avait retrouvé ses jambes de 20 ans pour crucifier la défense varoise avec un coup de pied à suivre sur l’aile et finir en coin. Toulon a bien cru revenir avec un essai de filou signé Maxime Mermoz mais rien n’y a fait. Supérieurs dans les rucks, les Franciliens ont été héroïques à 14 contre 15 pour remporter cette finale du Top 14 à Barcelone (29-21). Toulon, pour la dernière de Bernard Laporte, peut se mordre les doigts. Le Racing 92 s’adjuge son premier Bouclier de Brennus depuis 1990, le sixième de son histoire, devant les 99 124 spectateurs du Camp Nou.

Le joueur qui a crevé l’écran

CARTER a bien mené son équipe sur la pelouse du Camp Nou à Barcelone. Le demi d’ouverture du Racing 92 a été bon face aux perches avec un 5 sur 6 dans l’exercice des tirs au but. Le All-Black, auteur de 15 points, s’est aussi distingué par une très bonne prestation en défense.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Quand on prend le carton rouge, on se pose des questions. Nous avons réussi à prendre le score et à partir de là, ils ont commencé à douter. Nous avons réalisé le match qu’il fallait. Maintenant, nous allons profiter ». (Brice Dulin - Racing 92 au micro de Canal +).

La stat dont on se souviendra

16. Comme le nombre de pénalités concédées par Toulon dont 8 dans son camp. Rédhibitoire pour le RCT.

Les joueurs à la loupe

Toulon >>> CHILACHAVA a fait souffrir son vis-à-vis en mêlée. FERNANDEZ LOBBE a été précieux et s’est distingué dans le jeu. GORGODZE a fait parler sa puissance et a inscrit le premier essai du RCT. GITEAU n’a pas été à son niveau et a manqué de justesse technique. MANOA a été bon dans le combat. Enfin, MICHALAK a fait une bonne rentrée mais n’a pu empêcher la défaite de son équipe.   Racing 92 >>> DULIN a encore fait parler ses appuis et a bien relancé le jeu de son équipe. BEN AROUS a été en difficulté en mêlée mais très bon dans les rucks. GOOSEN a été précieux au centre du terrain et au pied. NYANGA s’est illustré dans le combat mais aussi ballon en main. ROKOCOKO avec son bel essai en solitaire a fait tourner le match en faveur du Racing 92.  

La feuille de match

TOP 14 (Finale) / TOULON – RACING 92 : 21-29

CAMP NOU (99 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Raynal Essais : Gorgodze (29eme) et Mermoz (71eme) pour Toulon – Rokocoko (59eme) pour Racing 92 Transformations : Halfpenny (71eme) pour Toulon Pénalités : Halfpenny (2eme, 19eme et 23eme) pour Toulon – Carter (7eme, 25eme, 40eme, 58eme et 80eme) et Goosen (33eme, 48eme et 51eme) pour Racing 92 Drops : Aucun Carton jaune : Chiocci (50eme) pour Toulon Cartons rouges : Machenaud (18eme) pour Racing 92 Toulon Halfpenny – Tuisova, Bastareaud, Mermoz, Habana – (o) Giteau, (m) Pelissié – Fernandez Lobbe, S. Armitage, Gorgodze – Mikautadze, Manoa – Chilachava, Guirado (cap), Chiocci. Entraîneur : B. Laporte Racing 92 Dulin – Rokocoko, Goosen, Chavancy, Imhoff – (o) Carter, (m) Machenaud – Nyanga, Masoe, Lauret – Carizza, Le Roux – Tameifuna, Szarzewski (cap), Ben Arous. Entraîneur : L. Travers et L. Labit
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant