Toulon : Michalak vers la sortie

le
0
Toulon : Michalak vers la sortie
Toulon : Michalak vers la sortie

En fin de contrat en juin prochain, Frédéric Michalak ne semble plus entrer dans les plans des dirigeants toulonnais. Le demi d'ouverture international (33 ans, 77 sélections), arrivé dans le Var en 2012 et qui aimerait être fixé sur son avenir, ne cache pas son amertume.

Les jours de Frédéric Michalak à Toulon semblent comptés. Blessé depuis sa 77eme et dernière sélection avec le XV de France en quarts de finale de Coupe du monde lors de la terrible déroute contre la Nouvelle-Zélande (13-62), le 17 octobre à Cardiff, le demi d’ouverture du RCT, en fin de contrat en juin prochain, est a priori poussé vers la sortie. Avec l’arrivée déjà officialisée de François Trinh-Duc pour la saison prochaine, mais aussi la présence de l’Australien Quade-Cooper et même du Néo-Zélandais Tom Taylor dans l’effectif varois, Michalak n’entre visiblement plus dans les plans des dirigeants toulonnais. Et c’est dans la presse que l’ancien joueur de Toulouse et des Sharks apprend de quoi sera fait l’effectif toulonnais dans les mois à venir. « Je l'apprends dans les journaux comme tout le monde, en effet, regrette-t-il dans les colonnes de La Provence. Apparemment, je vais partir, merci de me le dire ! Je ne suis au courant de rien. On parle à ma place... » Logiquement, le double champion de France et triple vainqueur de la Coupe d’Europe regrette cette situation.

« Je vois qu'il y a des joueurs qui signent et je vois aussi qu'on ne m'a pas forcément communiqué quoi que ce soit, dit-il. Je n'ai rencontré personne non plus pour discuter de mon avenir sportif. Dès lors, aujourd'hui, je suis à l'écoute de toutes les propositions qui peuvent m'être adressées. (...) On va dire que la situation semble se clarifier naturellement. Si on ne vient pas vous parler, c'est qu'on ne veut pas que vous re-signer, non ? Enfin, je ne sais pas... En règle générale, dans les autres clubs où j'ai joué, on m'avait quand même tenu informé de la volonté de l'équipe dirigeante à mon sujet. » L’amertume et la déception sont évidemment perceptibles. « Je le suis dans la mesure où je ne suis pas au courant de certaines choses. Vous savez, je peux entendre n'importe quoi, je n'ai aucun souci avec ça. » Plus que jamais, Michalak écoute les propositions. Et elles ne manquent pas. Tant en France (Montpellier serait intéressé selon RMC Sport) qu’à l’étranger, notamment au Japon.

Mais c’est bien à Lyon, où il retrouverait notamment Pierre Mignoni, que le numéro dix (ou neuf) de 33 ans pourrait rebondir. « C'est l'une des éventualités. Il y en a d'autres aussi. Si on ne veut plus de moi au RCT, je les étudierai à fond. L'étranger serait également une option. (…) Je n'écarte rien. Mais pour l'instant, je n'ai pris aucune décision. Je suis à l'écoute et j'essaye surtout de bien me soigner. » Pour un possible retour contre le Leinster le 13 décembre en Champions Cup. Une chose est sûre : Frédéric Michalak, s’il n’écarte pas l’idée de partir dès janvier, n’envisage pas de prendre sa retraite à l’issue de la saison, après avoir mis un terme à son aventure avec les Bleus. « J'ai encore deux ou trois ans à donner au plus haut niveau. J'ai envie de connaître d'autres beaux challenges et gagner encore des titres, même si j'en ai déjà remportés. J'ai toujours eu de tels objectifs et je continue à nourrir des ambitions. » A priori ailleurs qu’à Toulon.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant