Toulon : Boudjellal milite pour une ligue fermée et envisage une Coupe du monde des clubs

le
0
Toulon : Boudjellal milite pour une ligue fermée et envisage une Coupe du monde des clubs
Toulon : Boudjellal milite pour une ligue fermée et envisage une Coupe du monde des clubs

Invité du Canal Rugby Club ce dimanche sur Canal+, Mourad Boudjellal est revenu sur l'épineux sujet du calendrier du rugby français et a avancé quelques pistes de réformes, dont certaines pourraient faire grincer des dents.

Le calendrier du rugby français pose de plus en plus de problèmes avec les doublons qui affaiblissent les clubs et peuvent nuire à la lisibilité du championnat. Face à ce problème, une voix émerge et c’est celle, comme souvent, de Mourad Boudjellal. Le président du RC Toulon, invité du Canal Rugby Club sur Canal+ dimanche soir a évoqué quelques pistes de travail mais cela passe par des décisions qui ne feraient pas plaisir à tout le monde.

« En ce qui concerne le calendrier, j’ai une proposition très concrète. Je dis simplement qu’il faut deux compétitions. Une ligue européenne - il faut arrêter la Coupe d’Europe, ça ne sert plus à rien. Il faut une ligue européenne avec vingt clubs dont six français, six anglais, tonne Mourad Boudjellal. Deux poules de dix, ça fait 18 matchs, quarts, demies et finale, ça fait 21 dates. On peut avoir ensuite en dessous un TOP 12 avec des clubs français où une équipe monte dans la ligue européenne et une équipe descend. » 

Une Coupe du monde des clubs entre les meilleurs des deux hémisphères 

Et dans la lignée de cette nouvelle compétition européenne, Mourad Boudjellal envisage une compétition entre les meilleurs clubs au monde, une Coupe du monde des clubs à la sauce rugby. « Et ensuite, les quatre demi-finalistes de cette ligue européenne et les quatre demi-finalistes du Super Rugby jouent une Coupe du Monde des Clubs avec deux poules de quatre, demies, finale, au total 26 dates au lieu de 39. On gagne treize dates. On a deux compétitions à forte valeur, une européenne et une mondiale, on a un championnat ou il ne peut y avoir que des joueurs français si on le veut, et on a réglé le problème de calendrier, ajoute le président toulonnais. Le Super Rugby, ce n’est pas le championnat d’un pays, il y a les Australiens, les Néo-Zélandais et l’Afrique du Sud. Nous, on doit fonctionner de la même manière, le rugby au niveau de sa géographie n’est pas suffisamment large pour supporter une Coupe parce que c’est tout le temps les mêmes pays qui reviennent. Je suis pour une ligue européenne avec ces 20 équipes et le problème de calendrier est réglé. » Des propositions qui risquent de rester lettre morte... 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant