Toujours plus de rivalités à l'UMP

le
0
Après Laurent Wauquiez, c'est Bernard Accoyer qui met en garde contre un problème de « gouvernance » à la tête du grand parti de droite, au-delà des divergences sur la Manif pour tous.

Dans le feuilleton de l'UMP contre le mariage pour tous, un rôle restait vacant: celui du sage. Bernard Accoyer a décidé de se l'attribuer. L'ex-président de l'Assemblée nationale a dressé, lundi matin sur LCI, un bilan sévère de l'état du parti après un an d'opposition. Soutien de François Fillon lors de son duel de novembre contre Jean-François Copé, il a renvoyé dos à dos l'ex-premier ministre, qui n'a pas voulu défiler, et le président élu de l'UMP, qui a donné rendez-vous à ses voisins de cortège en mars 2014, pour les municipales.

Selon Bernard Accoyer, «la voix de l'UMP est quelque peu balkanisée» et pas seulement sur le mariage homosexuel. «On ne connaît pas le cap précis» du parti, a-t-il assuré. Problème de «leadership», comme le dit Laurent Wauquiez, qui rêve de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant