Toujours pas de majorité pour voter les 50 milliards d'économies

le
2
Manuel Valls, Premier ministre.
Manuel Valls, Premier ministre.

Selon un décompte gouvernemental, il manque actuellement entre 30 et 40 voix chez les députés socialistes dans la perspective du vote consultatif qui aura lieu le mercredi 30 avril, à propos du plan d'économies présenté par le gouvernement Valls. Les dernières tractations n'avaient pas donné de résultats suffisants dans la mesure où Michel Sapin, le ministre des Finances, n'a fait, jusqu'à présent, aucune concession quant au gel du point d'indice des fonctionnaires ni sur les petites retraites, les deux principales revendications des opposants de gauche. Toutefois, sur France Info, le ministre esquisse un premier mouvement de repli en s'interrogeant à voix haute : "Est-ce qu'on doit essayer de faire un geste pour que ces petites retraites puissent augmenter au cours de l'année qui vient ? Je pense que c'est nécessaire, je pense que c'est possible et je pense que, dans le dialogue avec notre majorité, nous trouverons des solutions." Reste à les trouver. Outre les onze abstentionnistes du vote de confiance (quelques aubryistes et l'aile gauche du PS) se sont ajoutés des députés PS d'habitude assez modérés, tel Jean-Patrick Gille. Dans une tribune publique, il indique qu'il ne votera pas en l'état le plan d'économies en raison de son "caractère récessif". "Il est [...] incontournable de procéder à des économies tout en veillant à ne pas étouffer le frémissement de la croissance. Pour autant, le plan proposé ne répond pas à ce double...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5462830 le vendredi 25 avr 2014 à 08:08

    L'inspecteur de police Walls n'a jamais fait la chasse aux milliards qui quittent la France impunement ,il défend le riche ou les pauvres ce socialiste qui en verité n'en est pas un pour le peuple de gauche

  • M5462830 le vendredi 25 avr 2014 à 08:04

    Vous etes des députés socialistes elus par des personnes ayant de faibles revenus , pourquoi nous ponctionner alors que des centaines de milliards quittent impunément la France chaque année , ils sont pas là les 50Mlds