Touchez 500 euros si vous êtes à l'origine d'une vente immobilière

le
0

Un site Internet offre 500 euros minimum à tous les particuliers qui l’orientent vers des vendeurs de logements, pour peu que la vente soit conclue. De son côté, le vendeur reçoit un cadeau de la même valeur.

En immobilier, les bons tuyaux valent de l’or. De tout temps, les professionnels du secteur ont rémunéré un réseau, souvent constitué de commerçants ou de gardiens d’immeubles, capable de faire remonter des informations fructueuses. Mais l’utilisation d’Internet pourrait permettre d’industrialiser le processus. En tout cas, Nicolas Prieur a misé là-dessus, en lançant en novembre dernier le site immobilier 500euros.net.

Le principe est particulièrement simple: il suffit de transmettre au site les coordonnées d’un propriétaire souhaitant vendre un bien immobilier. Le site se charge alors de transmettre l’information à l’agence immobilière la mieux à même de conclure la transaction. Si l’opération se fait, l’informateur ou plutôt «l’apporteur d’affaires» voire «le facilitateur» comme le baptise Nicolas Prieur touchera 10% des honoraires de l’agence avec un minimum de 500 euros. Un montant qui s’appuie sur une commission minimum de 5000 euros HT, ce qui exclue tout de même les plus petites ventes comme celles de parkings.

Des agences très intéressées

«Les agences sont particulièrement intéressées, souligne Nicolas Prieur, car le plus difficile c’est de trouver le mandat. Elles préfèrent réduire un peu leurs honoraires et perdre moins de temps en prospection.» «Ce système d’apporteurs d’affaires est une bonne formule, confirme Olivier Colcombet, directeur général du groupe de mandataires immobiliers Optimhome. Pour l’instant, nous avons institutionnalisé leur rémunération que dans l’une des enseignes de notre groupe, Reflex Immo, mais nous pourrions généraliser le procédé.»

Pour être en règle avec le fisc, ces sommes doivent être déclarées et n’être perçues que de façon «occasionnelle». Ceux qui en feraient un complément de revenu régulier devraient quant à eux s’enregistrer comme entrepreneur pour éviter tout problème. Pour l’instant le site 500euros.net ne compte que quelques dizaines de mandats à son actif mais se félicite d’avoir distribué des primes de 500 à 950 euros et vise même des gratifications à 4 chiffres si ses informations sur de belles propriétés dans le sud de la France se concluent par des ventes.

Un voyage à Barcelone

Cerise sur le gâteau: le vendeur a également le droit à un cadeau d’un montant équivalent à la prime de l’informateur. «Ce cadeau a pour vocation de déculpabiliser l’apporteur d’affaires de se faire de l’argent facile sur le dos du vendeur», souligne Nicolas Prieur. Il se souvient ainsi avoir déjà offert un téléviseur, une tablette ou un voyage à Barcelone. Prochaine étape pour l’entrepreneur qui souhaite étendre son petit réseau: une opération de sensibilisation dans le monde associatif. «C’est un milieu qui est toujours à la recherche d’argent et qui en même temps est au cœur de l’activité des villes et villages.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant