Totti répond à Felipe Anderson et sauve la Roma.

le
0
Totti répond à Felipe Anderson et sauve la Roma.
Totti répond à Felipe Anderson et sauve la Roma.

Menée 2-0 à la pause, la Roma arrache un point quasi-miraculeux grâce à un doublé de son capitaine historique, Francesco Totti (2-2). La Lazio a prouvé qu'elle avait les armes pour rivaliser mais peut éprouver des regrets après une deuxième mi-temps mal gérée.


AS Rome - Lazio
(2-2)

F. Totti (48'), F. Totti (56') pour AS Rome , S. Mauri (23'), F. Anderson (28') pour Lazio Rome.


Un combo accélération-passe millimétrée dévastateur sur l'ouverture du score, une frappe limpide pour doubler la mise dans la foulée. Felipe Anderson pensait bien avoir envoyé la Roma définitivement au tapis au cours d'une première période à sens unique. Mais l'orgueil de la Roma et de son capitaine Francesco Totti ont parlé au retour des vestiaires. Pour le quarantième derby de Rome de sa carrière, Totti a fait parlé son talent avec un doublé salvateur, qui en fait le meilleur buteur de l'histoire de la stracittadina, avec 11 réalisations. La ville éternelle n'a pas trouvé son roi cet après-midi, mais deux beaux princes.
Anderson frappe le premier
C'est bien connu, un derby ne se joue pas, il se gagne. Seulement comme souvent dans cette situation, l'enjeu tend à prendre le pas sur le jeu. La Roma et la Lazio mettent ainsi un bon moment à se montrer dangereuses et se neutralisent sans trop de peine. Stefano Pioli a cependant une arme que Rudi Garcia n'a pas (ou plus) en l'absence de Gervinho parti à la CAN. Sur une perte de balle au milieu de terrain de Nainggolan, Anderson met les gaz et sert, sur un plateau, Mauri qui n'a plus qu'à conclure. Pas du genre à se rassasier rapidement, l'ancien coéquipier de Neymar à Santos entame le passage en revue de tout son registre.

Pas attaqué aux 20 mètres, le Brésilien double tranquillement la mise avec une frappe parfaitement placée du gauche que De Sanctis ne peut qu'effleurer (2-0). Même si le stadio Olimpico n'est incompréhensiblement pas rempli, il résonne pour saluer le spectacle. La Roma, dans l'histoire, joue tout juste au faire valoir comme un mauvais acteur de second rôle. Felipe Anderson ne s'arrête d'ailleurs pas là avec une démonstration de dribbles pour un Maicon déboussolé. Vite la pause pour les Giallorossi, complètement absents des débats.
Totti répond et prend un...











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant