Totti, la fin approche

le
0
Totti, la fin approche
Totti, la fin approche

Éloigné des terrains depuis désormais plus de trois mois, Francesco Totti pourrait enfin rejouer ce week-end face au Milan. À désormais 39 ans, le Capitano, qui sera en fin de contrat cet été, n'a jamais semblé aussi proche de la fin.

"Il y a deux ans, je lui ai conseillé d'arrêter tant qu'il était encore le numéro un. Mais je comprends qu'il aime la Roma et qu'il veuille y rester le plus longtemps possible." Quand Zdeněk Zeman est invité à parler de Francesco Totti par le Corriere della Sera, il ne fait pas dans la langue de bois. Une habitude pour le Bohème qui n'hésite jamais à livrer le fond de sa pensée. Pour lui, le Capitano devrait donc avoir déjà soigneusement rangé ses crampons depuis un moment. Une déclaration qui a fait l'effet d'une bombe du côté de Rome ? Pas vraiment… Car il faut bien reconnaître que de plus en plus de monde se pose la question fatidique : Totti est-il vraiment inspiré de jouer une interminable prolongation, alors que son physique refuse de le suivre ? Pour preuve, 'Cesco n'a disputé que 3 petits matchs cette saison pour un but, en position de hors-jeu en prime. Depuis le… septembre dernier - soit la veille de son 39e anniversaire -, il traîne plutôt sa carcasse à l'infirmerie. L'histoire est déjà écrite : Totti est la Roma, et la Roma est Totti. Alors n'est-ce pas le moment d'y mettre un point final ?

Problèmes physiques et gestion compliquée


Cette année, Francesco Totti fêtera ses 40 ans. À cet âge, bien peu de joueurs de football et encore moins de (grands) attaquants sont toujours en activité. On a bien en tête Alessandro Del Piero, l'alter ego bianconero du Giallorosso, qui a aussi poussé la machine jusqu'aux quarante bougies, mais le Pinturicchio a lui quitté la Serie A en 2012 à 37 ans et demi. Après une saison à jouer les seconds rôles d'ailleurs. Et c'est bien là tout le problème de Totti à la Roma, il refuse d'être au second plan ou on refuse de l'y mettre. Seulement, ses capacités physiques ne lui permettent plus de briller sur la durée. La saison passée, il a bien disputé 36 matchs toutes compétitions confondues et inscrit 10 buts, dont un sublime doublé lors du derby de Rome. Il est même devenu le buteur le plus vieux de l'histoire de la Ligue des champions. Honorable. Même plus que ça. Mais Totti est aussi apparu dépassé dès que le rythme s'élevait trop. Lors des grands matchs face au Bayern, City ou la Juve notamment. Une donnée avec laquelle a eu bien du mal à composer Rudi Garcia.

S'il a certainement ses torts…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant