Tottenham se rapproche, City enterre Chelsea

le
0
Tottenham se rapproche, City enterre Chelsea
Tottenham se rapproche, City enterre Chelsea

Le titre se jouera entre Leicester, auteur d'un nul courageux face à West Ham, et Tottenham, impitoyable à Stoke. Citizens de Manchester et Reds de Liverpool surfent sur leurs succès européens quand Arsenal n'y croit plus. En bas de tableau, Norwich, Sunderland et Newcastle vont lutter pour ne pas accompagner Aston Villa au purgatoire.

L'équipe du week-end : Aston Villa


La série est en cours. Face à Manchester United, Aston Villa a enchaîné sa neuvième défaite de rang en Premier League, et officiellement dit au revoir à l'élite anglaise. MU n'a pas spécialement brillé pour s'offrir le scalp des Villains qui ont produit le plus vilain niveau de jeu qu'aient connu les supporters dans leur histoire. L'apogée des années 80, sa victoire en championnat (81) et Coupe d'Europe (82) est bien loin. Tout comme le sursaut de 1995 avec une victoire en League Cup contre cette même équipe de Manchester. Cette saison, Aston Villa aura démontré tout ce qu'il fallait faire pour flinguer ses espoirs au plus haut niveau : un actionnaire majoritaire Randolph Lerner qui tatônne et n'offre pas les investissements escomptés, un recrutement estival foiré, et des joueurs comme Joleonn Lescott qui maîtrisent peu ou pas du tout leur compte twitter. Seule recrue vraiment convaincante dès le début de saison, le latéral gauche Jordan Amavi s'est pété les croisés avec l'équipe de France espoirs le 12 novembre. Le grand club de Birmingham a ringardisé -ou terminé de le faire- Tim Sherwood et Rémi Garde, et pourrait avec un peu de réussite finir la saison avec un goal average à moins 50.

Le joueur du week-end : Dele Alli


En voilà un dont on va encore entendre le nom maintes fois lors des prochaines semaines. Dele Alli par ci, Dele Alli par là. La jeune pépite de Tottenham est partout. Et il a confirmé cette omniprésence sur la pelouse de Stoke City. D'abord en inscrivant le deuxième but des Spurs, après une longue domination de son équipe. Puis en s'offrant un loupé incroyable, en frappant le poteau à quelques mètres des buts vides. Il aurait pu se contenter de son but et rester sur cet échec. Mais ce n'est pas le genre du bonhomme qui, quelques minutes plus tard, est allé s'offrir un doublé, comme son copain Harry Kane. Cela fait 10 buts en 32 matchs pour sa toute première saison en Premier League. Il lui reste encore quatre matchs pour rendre ce total encore plus impressionnant. Avant un Euro dont il sera forcément l'un des protagonistes.
[A…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant