Tottenham se fait Kun par City.

le
0
Tottenham se fait Kun par City.
Tottenham se fait Kun par City.

Un Manchester City à deux visages - séduisant et efficace en attaque, peu rassurant en défense - domine Tottenham (4-1) dans un match à quatre pénalties au cours duquel Sergio Agüero a signé un quadruplé.


Man. City - Tottenham
(4-1)

S. Agüero (10'), S. Agüero (19'), S. Agüero (67'), S. Agüero (75') pour Manchester City , C. Eriksen (13') pour Tottenham.


Comme Carrie Mathison dans Homeland, Manchester City est bi-polaire. Cet après-midi, face à Tottenham, les Citizens ont joué avec une seule équipe mais deux visages. Séduisants et réalistes en attaque avec un Sergio Agüero on fire, auteur d'un quadruplé et qui a filé de sacrés maux de tête pour à la défense londonienne, les champions en titre ont été fébriles derrière. La preuve aux alentours de l'heure de jeu, lorsque Martin Demichelis se fait prendre comme un bleu par le rebond du ballon et Roberto Soldado. Le croche pied de l'Argentin à la limite de la surface pousse l'arbitre à désigner le point de pénalty. Sans conséquence puisque Joe Hart est à la parade. Quoi qu'il en soit, Manchester City s'impose facilement (4-1) et recolle au train de Chelsea.
Sergio Agüero et les autres
Mauricio Pochettino a ressorti Younès Kaboul de la cave pour en faire un capitaine. Costaud. Ce même Kaboul qui, après un quart d'heure de jeu, se fait fixer par Sergio Agüero dans la surface. A l'arrêt, l'Argentin attend, attend encore puis crochète, frappe du droit et marque (13e). Encore plus costaud. Et ce n'est qu'un début. Sept minutes plus tard, Erik Lamela pousse légèrement Franck Lampard dans la surface. Pénalty. Le Kun ne tremble pas et ajuste Hugo Lloris (20e). Plus tard, c'est au tour de Kaboul d'envoyer David Silva au tapis et l'ancien colchonero sur le point de pénalty. Agüero vs Lloris, acte 2. Cette fois, c'est le gardien français qui sort vainqueur et qui permet à ses troupes de rester en vie. Entre temps, Christian Eriksen avait égalisé à la suite d'une sale perte de balle de Fernandinho (15e) au milieu. De chaque côté, les attaques sont intenables et les défenses à la peine. Bienvenue en Angleterre. Bien que devant au tableau d'affichage, Manchester City est aussi fragile derrière qu'une charnière de Championship.






...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant