Tottenham accroché par la Fiorentina

le
0
Tottenham accroché par la Fiorentina
Tottenham accroché par la Fiorentina

Au terme d'un affrontement qui n'a pas tenu toutes ses promesses, surtout en seconde période, Tottenham et la Fiorentina se quittent dos à dos (1-1). Les Spurs ont concédé l'égalisation à une Viola réaliste qui fait la bonne opération grâce à ce but à l'extérieur.


Tottenham - Fiorentina
(1-1)

R. Soldado (6') pour Tottenham , J. Basanta (35') pour Fiorentina.


36ème minute de jeu : la Fiorentina joue un corner à deux. Un choix qui se termine d'ordinaire par un ballon mort qui fait enrager tout entraineur. Mais pas cette fois. Joaquin rentre effectivement un joli double contact sur Soldado qui tacle l'Espagnol par derrière et concède assez bêtement un coup franc à l'entrée de la surface. Mati Fernandez se charge du coup de pied arrêté en envoyant un missile qu'Hugo Lloris ne peut que repousser dans la forêt de joueurs devant lui. Une forêt dont surgit à l'arrachée le défenseur argentin José María Basanta pour battre la vigilance du portier français et permettre à la Viola d'égaliser. Après un début de match catastrophique, les hommes de Vincenzo Montella viennent de faire le plus dur avec le fameux but inscrit à l'extérieur. D'autant plus que le score n'évoluera plus après une seconde mi-temps bien terne. La Fiorentina ramène d'Angleterre ce qu'elle est venue y chercher. Tottenham garde toutes ses chances.
La Fiorentina évite le trou dans la basane
Une passe parfaite dans l'intervalle pour trouver Nacer Chadli qui bute sur le gardien roumain Tatarusanu. Tout juste de quoi se mettre dans le bain avant d'envoyer une volée parfaite, sur le corner qui suit, pour faire trembler les filets de la Fiorentina. Roberto Soldado ne met que sept minutes pour ouvrir le score et mettre Tottenham sur de bons rails. La Fiorentina est pourtant venue à Londres avec des ambitions en témoigne l'équipe type alignée par Vincenzo Montella. Seulement avoir des ambitions est une chose, les traduire sur le terrain en est une autre. Surtout quand on passe totalement à travers de son entame de match. Avec un quart d'heure de trop pour prendre la couleur de White Hart Lane, la Viola se tire une balle dans le pied. L'addition est même clémente tant la défense italienne souffre, notamment sur les rushs d'Andros Townsend qui envoie de la compote à sa ville. Salah a bien une...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant