Total : un titre idéal pour jouer la remontée du brut

le
0
La plateforme Akpo, opérée par Total. (© Total)
La plateforme Akpo, opérée par Total. (© Total)

Total va vendre sa filiale Atotech au fonds américain Carlyle. Le groupe pétrolier l’a confirmé début octobre. Spécialisé dans la chimie pour l’électronique et le traitement des métaux, Atotech est cédé pour 3,2 milliards de dollars.

Après la cession d’Arkema, il y a dix ans et de Bostik il y a cinq ans, Total achève avec Atotech, son désengagement de la chimie.

Un dividende sécurisé

Le géant français réinvestit en partie dans l’électricité, l’énergie verte ou encore les batteries, avec Saft. Mais il accélère surtout son désendettement. Objectif, ramener, à moyen terme, la dette nette de 30 à 20% des fonds propres.

Dans l’immédiat (cession ou pas), Total reste bridé par la baisse des cours du pétrole. Le groupe publiera, à la fin de la semaine, ses résultats trimestriels. Les analystes s’attendent à une nouvelle chute du résultat net.

Mais la vente d’Atotech a tout de même un mérite : sécuriser le paiement du dividende. Celui-ci est attendu à 2,95 euros par action l’an prochain. Au cours actuel, il assure un solide rendement de 5,5%. En attendant des jours meilleurs…

Achetez Total.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant