Total: SG toujours à l'achat après le contrat d'Al-Shaheen.

le
0

(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) salue la concession que le groupe pétro-gazier français Total vient de remporter au Qatar. Selon les analystes, Total doit ce succès non pas aux conditions financières qu'il a proposé, mais à ses compétences techniques. Toujours à l'achat sur la valeur, les analystes confirment leur objectif de cours à 12 mois de 50 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Total prend 1,8% à 42,1 euros, surperformant légèrement le CAC 40 qui prend 1,2%.

En effet, la 'major' française a remporté, pour une durée de 25 ans, une participation de 30% (l'Etat du Qatar détenant le solde) dans la concession pétrolière offshore qatarienne d'Al-Shaheen, qui doit receler environ 40 milliards de barils d'huile. Ce faisant, le groupe français prend la place de Maersk.

Al-Shaheen est un gisement majeur : avec sa trentaine de plateformes et ses 300 puits, il concentre environ 40% de la production pétrolière du Qatar. D'autres majors, comme BP et Shell, étaient aussi candidates face au groupe français. Pour Total, l'exploitation proprement dite débutera en juillet 2017 et sa participation nette sera de 90.000 barils/jour (b/j).

SG met en parallèle ce succès de Total au Moyen-Orient avec la concession ADCO remportée aux Emirats arabes unis l'an dernier : dans les deux cas, il s'agit de gisements à bas coûts.

Certes, 'si un élargissement de sa production de 90.000 b/j est considérable (3,5% de la prévision de production 2017 estimée par SG de 2.546.000 barils d'équivalent-pétrole/jour), Total affirme que cela ne changera toutefois pas son objectif de production à long terme de + 5% par an, sachant que les nouveaux barils remplacent les barils qui ont été cédés', indique la note de recherche.

Cependant, les analystes ajoutent que 'ce n'est pas la chasse aux barils qui constitue le principal objectif mais bien la création de valeur. Ce champ est immense, l'un des plus grands du monde, et comme tous les champs pétroliers du Moyen-Orient, ses coûts de production seront faibles. La prime payée par Total est peu significative et Total ne devrait pas injecter de liquidités', indique une note. SG estime aussi que les compétences de techniques de Total, plus que la proposition financière, ont été déterminantes dans le choix du Qatar. Ce qui est jugé 'très rassurant'.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant