Total résiste mieux que prévu au troisième trimestre

le
1
Le PDG de Total Patrick Pouyanné lors d'une conférence annonçant un partenariat avec le brésilien Petrobras, le 24 octobre 2016 à Rio de Janeiro. (© Y. Chiba / AFP)
Le PDG de Total Patrick Pouyanné lors d'une conférence annonçant un partenariat avec le brésilien Petrobras, le 24 octobre 2016 à Rio de Janeiro. (© Y. Chiba / AFP)

Le serrage de ceinture décidé par Total a contribué à soutenir les résultats au troisième trimestre, même s'ils ont continué à souffrir de la faiblesse de l'or noir et de la baisse des marges de raffinage.

Indicateur très suivi par le marché, le bénéfice net ajusté, qui exclut des éléments volatils comme les effets de stocks, a chuté de 25% à 2,1 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en repli de 8%, à 37,4 milliards. C'est cependant mieux que les estimations des analystes sondés par Bloomberg News, qui tablaient notamment sur 1,9 milliard de dollars de bénéfice net ajusté.

Le bénéfice net a lui atteint 2 milliards de dollars, enregistrant un bond de 81% par rapport au troisième trimestre 2015 qui avait été marqué par des dépréciations.

«Total réalise à nouveau une solide performance ce trimestre», a commenté son PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué. «Le groupe a ainsi généré 13% de cash flow de plus qu'au deuxième trimestre 2016 malgré la baisse de 27% des marges de raffinage et un Brent inchangé.»

Cure d’austérité

Cette discipline dans le contrôle des dépenses s'inscrit dans le cadre d'une cure d'austérité déployée par Total, à l'instar des autres majors, pour faire face à des prix du pétrole durablement affectés par une offre surabondante.

Les cours du brut se sont redressés autour de 50 dollars le baril depuis que l'Opep a

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ericlyon il y a 8 mois

    De bons résultats qui n'empêchent pas l'action de perdre 1,5%, toujours surprenant !