Total résiste à la crise

le
0
Malgré la baisse du prix du pétrole, le géant français s'en sort plutôt bien.
Malgré la baisse du prix du pétrole, le géant français s'en sort plutôt bien.

« Ouf ! » doit se dire Patrick Pouyanné. L'année 2016, qui a vu le cours du baril de brut chuter de 15 % environ (et celui du gaz de 20 %), est passée, et Total ne s'en sort pas trop mal. « Les résultats sont bons, expliquait hier soir le PDG de Total, malgré un contexte défavorable. » Le chiffre d'affaires a perdu 9 % (149,7 milliards de dollars en 2016 contre 165,3 en 2015) et son résultat net ajusté a chuté de 21 % (8,3 milliards contre 10,5). Le résultat net, en revanche, a grimpé de 22 %. « C'est le deuxième meilleur résultat en 2016 parmi les majors », assure Patrick Pouyanné. Exxon, le leader mondial, affiche un résultat net ajusté de 8,9 milliards de dollars (son résultat net a été divisé par deux !) et Shell, le troisième (derrière Total), de 7,2 milliards.

Investissement

Le PDG de Total explique ce « bon résultat » par l'abaissement de ses coûts de production dans le secteur pétrolier. Il a atteint en 2016 5,9 dollars le baril, soit une division par deux en deux ans environ. De plus, le groupe a réussi à économiser dans de nombreuses activités. L'objectif pour 2016, fixé initialement à 2,4 milliards de dollars d'économies, a été dépassé (2,8 milliards). Pouyanné entend poursuivre les efforts en 2017 avec un objectif de 3,5 milliards d'économies supplémentaires. « On a compris très tôt que la baisse du pétrole allait durer. On a donc pris le taureau par les cornes en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant