Total rassure à tous les niveaux

le
0
Une station-service Total Access. (© L. Grassin)
Une station-service Total Access. (© L. Grassin)

Comme tous les ans en septembre, Total a tenu sa journée investisseurs à Londres. Et comme (presque) tous les ans, le pétrolier a annoncé les mesures espérées par le marché, voire un peu plus. Ainsi, les investisseurs attendaient de nouvelles baisses d’investissement, une hausse du programme de réduction de couts et une réduction du point mort (au dessus duquel le groupe couvre ses investissements et le paiement du dividende). Ils n’ont pas été déçus.

Première (bonne) surprise, les dirigeants ont revu en hausse leurs objectifs de productions d’hydrocarbures. Jusqu’à présent, ils visaient une hausse annuelle moyenne de 5% entre 2014 et 2019. Ce chiffre est désormais valable pour 2014-2020. Au-delà, la croissance tombera à 1-2% par an.

Pas au détriment des productions futures

Le groupe vise par ailleurs 15 à 17 milliards de dollars d’investissement à partir de 2017, contre 17 à 19 milliards initialement prévus. Une baisse plus prononcée qu’attendu, par exemple, par Oddo Securities, qui prévoyait 16-18 milliards. La part consacrée à la branche amont (exploration-production) atteindra 12 à 13 milliards de dollars, dont 2 milliards réservés à la «reconstitution des ressources».

Cette nouvelle vague de baisse des investissements ne devrait pas se faire au détriment des productions futures, a voulu rassurer le PDG, Patrick Pouyanné. Il a ainsi donné l’exemple du projet Zinia 2 en

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant