Total met en vente sa filiale de pâtes adhésives Bostik

le
6
TOTAL MET EN VENTE SA FILIALE BOSTIK
TOTAL MET EN VENTE SA FILIALE BOSTIK

par Sophie Sassard et Anjuli Davies

LONDRES (Reuters) - Total SA, sous la pression d'actionnaires qui veulent voir une hausse des dividendes et une amélioration du cash flow, a mis en vente sa filiale de pâtes adhésives Bostik, ont déclaré plusieurs sources au fait du dossier.

Comme d'autres groupes pétroliers, Total est pressé par ses actionnaires de les rémunérer davantage après avoir consacré plusieurs années à investir lourdement. Il a de fait commencé à réduire ses investissements productifs cette année.

La vente du fabricant du Blu-Tack pourrait permettre au groupe français de récolter jusqu'à deux milliards d'euros, ont dit les sources, évoquant un marché mondial des adhésifs et de l'étanchéité fragmenté et évalué à plus de 20 milliards de dollars.

Un porte-parole de Total s'est refusé à commenter ce qu'il a qualifié de "rumeurs de marché", ajoutant que le groupe "reçoit régulièrement des marques d'intérêt pour ses filiales de chimie de spécialité, y compris Bostik, qu'il examine dans l'intérêt de l'entreprise et de ses salariés."

Bostik, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,55 milliard d'euros en 2012 et emploie plus de 4.800 personnes dans plus de 40 pays, pourrait tenter des concurrents tels que Henkel, H.B. Fuller, Sika, 3M, Dow Chemical, Momentive RPM, Konishi ou encore Dow Corning, ont précisé les sources.

Des fonds de capital-investissement devraient également manifester leur intérêt mais risquent d'être échaudés par la concurrence de concurrents industriels susceptibles de proposer de meilleurs prix grâce aux économies et synergies potentielles d'une telle fusion, a expliqué l'une des sources.

Des banquiers d'investissement pensent depuis longtemps que Total vendra une partie de ses actifs non stratégiques mais très rentables dans la chimie de spécialités, axée sur ses marques Bostik, Hutchison (étanchéité et isolation) et Atotech (produits chimiques et systèmes de production pour l'électronique et le traitement de surfaces).

Total entend dégager un free cash flow avant dividendes de 10 milliards de dollars (7,75 milliards d'euros) en 2015 et de 15 milliards (11,6 milliards d'euros) en 2017 contre 2,6 milliards en 2013.

Le groupe a vendu pour 1,6 milliard de dollars d'actifs durant le premier semestre 2014, essentiellement la cession du Block 15/06 en Angola et d'une participation dans Gaztransport & Technigaz (GTT).    

Il a également cédé en juillet ses activités minières en Afrique du Sud à Exxaro Resources pour 472 million de dollars et les banquiers pensent qu'il procèdera encore à des ventes dans les mois qui viennent.

Total entend ainsi vendre pour 15 à 20 milliards de dollars d'actifs d'ici la fin 2014.

(Avec la contribution de Michel Rose à Paris, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • graille2 le mardi 9 sept 2014 à 21:42

    tout a fait d'accord: il y a un manque d'idees pour promouvoir les investissements a long terme; c'est pourtant ce qui fera l'entreprise de demain et donc assurera la perennite des dividendes. Total devrait se souvenir que c'est ce defaut (chez le PDG d'ELF a l'epoque) qui lui a permis de mettre la main sur ELF, les acquis d'ELF etant les vaches a lait d'aujourd'hui!!!

  • Bchemena le mardi 9 sept 2014 à 18:16

    et après ... ce sera le tour des stations service

  • M6111389 le mardi 9 sept 2014 à 17:37

    Les gros actionnaires font la loi ... si nous ne sommes pas d'accord les capitaux quitteront la France et François sera encore plus dans le CA-CA .... nous les petits porteurs ne nous plaignons pas trop ... si les dividendes augmentent nous en profiterons aussi ... de plus l'augmentation des dividendes fait monter la valeur.

  • M6111389 le mardi 9 sept 2014 à 17:33

    Les gros actionnaires font la loi ... si nous ne sommes pas d'accord les capitaux quitteront la France et François sera encore plus dans le CA-CA .... nous les petits porteurs ne nous plaignons pas trop ... si les dividendes augmentent nous en profiterons aussi.

  • xenfab le mardi 9 sept 2014 à 17:21

    Tout à fait d'accord et je suis également actionnaire Total. Un rendement à près de 5% est plus que suffisant à l'heure actuelle, c'est n'importe quoi de n'avoir que cela comme stratégie. Cela dénote un manque d'idées d'investissement, ou au pire pourrait réduire l'endettement, et pourquoi vendre des activités très rentables ??

  • graille2 le mardi 9 sept 2014 à 17:03

    je suis actionnaire mais il y en a assez de cette politique du dividende. L'objectif doit etre le PROJET INDUSTRIEL et tant pis si les dividendes sont un peu plus faibles. Aujourd'hui ils le sont suffisamment et si les "investisseurs" veulent plus, ils n'ont qu'à aller voir sur les obligations d'Etat!!!