Total Le grand projet de gaz russe est enterré

le
0

(lerevenu.com) - Vsevolod Cherepanov, responsible de l'exploration-production du groupe russe Gazprom l'a expliqué au quotidien britannique : «Toutes les parties à ce projet [Gazprom, Total et Statoil] sont arrivées à la conclusion que l'investissement serait trop élevé pour le moment ». Un porte-parole de Gazprom a confirmé la nouvelle : «Le projet ne pourrait être relancé que si les conditions d'exploitation changent, soit les prix du gaz montent, soit les coûts diminuent.»

Dans le projet d'exploitation de ce très vaste champ gazier dans l'Arctique, Gazprom détient 51% du consortium, Total, 25% et Statoil, 24%. L'investissement dans ce gisement situé dans les eaux glacées de la Mer de Barents, avait été chiffré initialement à 15 milliards de dollars. Des négociations sans fin avaient repoussé de nombreuses fois le démarrage de l'exploitation. Cette fois-ci, l'exploitation du gaz de Shtokmann est repoussée aux calendes grecques !

En hausse de 0,47% à 39,42 euros, l'action Total n'a pas encore réagi à cette information publiée le 29 août, sur le site internet du Financial Times. La déception doit être amère pour les dirigeants du groupe pétrolier français qui n'ont cessé, ces dernières années, de vanter le potentiel de Shtokman. Le premier accord avait été signé avec Gazprom en 2007.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant