Total : la succession est ouverte

le
4
Philippe Boisseau et Patrick Pouyané sont tous deux passés par l'exploration-production, la division qui donne la clef du groupe.
Philippe Boisseau et Patrick Pouyané sont tous deux passés par l'exploration-production, la division qui donne la clef du groupe.

Qui pour remplacer Christophe de Margerie à la tête de Total ? A priori, personne, car le patron de Total avait obtenu cette année - en repoussant jusqu'à 70 ans la limite d'âge pour les P-DG - de briguer un nouveau mandat, qu'il aurait obtenu, sans faillir, en 2015. Mais bien entendu dans des entreprises méga-géante comme Total (200 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 8,4 milliards de bénéfice, 97 000 salariés), qui sont au coeur d'un faisceau de relations internationales souvent sensibles (ainsi la Russie aujourd'hui), le choix d'un successeur n'est pas laissé au hasard. Selon toute vraisemblance, il sera français et viendra de l'entreprise. C'est si vrai que voilà plus de cinq ans que le match des successeurs a été ouvert, par Margerie lui-même. Logiquement, le conseil d'administration de Total devra trancher entre Philippe Boisseau et Patrick Pouyané, deux personnalités bien différentes mais X-Mines toutes les deux, toutes deux passées par l'exploration-production, la division qui donne la clef du groupe, car c'est là que se font ses profits. Margerie avait pris soin de leur faire faire un tour du propriétaire. Quitte à accentuer la concurrence en faisant même monter un troisième homme, Arnaud Breuillac, 56 ans, chez Total depuis 1982, responsable de l'"explo-prod" depuis janvier et qui vient juste d'entrer au Comex. Ce qui reste un peu court comme parcours. Un choix qui intéresse l'ÉlyséeAussi on retrouve d'un côté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mercredi 22 oct 2014 à 08:47

    Pas de Pb. Il y aura toujours un vieux cheval (politicard) sur le retour (énarque de préférence) à caser......

  • lhonderm le mardi 21 oct 2014 à 18:26

    Et ben on va mettre Gérard Filochard. Comme ça Total fait faillite en 3 semaines et arretera de "sucer le sang" des Français. Respect monsieur De Margerie.

  • frk987 le mardi 21 oct 2014 à 18:13

    Succession ouverte, c'est vite dit, dans un groupe mondial, la succession est toujours assurée dans les jours qui suivent. Encore du bla bla de journaleux en quête d'audience.

  • M806665 le mardi 21 oct 2014 à 18:11

    Pourquoi pas Filoche ? Dans l'état ou nos politicards ont mis le pays, cela ne déparerait pas dans le paysage et peut-être on roulerait gratis !