Total : la raffinerie de Donges à nouveau en grève

le
4
Total : la raffinerie de Donges à nouveau en grève
Total : la raffinerie de Donges à nouveau en grève

La raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) a rejoint de nouveau, ce vendredi, le mouvement de grève affectant quatre sites du groupe pétrolier. «Nous sommes en cours d'arrêt des installations, et les expéditions sont bloquées», a déclaré Christophe Hiou, délégué CGT, syndicat majoritaire sur la raffinerie et seul à y appeler à ce mouvement de grève. Selon ce syndicat, le mouvement est suivi par «70 à 75 %» des salariés de la raffinerie, qui emploie 680 personnes. «La consigne d'arrêt de production a été donnée jeudi à 17 heures et la production devrait être totalement arrêtée d'ici dimanche soir», a précisé Christophe Hiou.

Le site de Donges était sorti en cours de semaine du mouvement de grève reconductible lancé par la CGT et FO, qui avait affecté lundi l'ensemble des cinq raffineries Total en France ainsi que deux usines du groupe, numéro un du marché en France et en Europe. Un accord salarial a été signé mardi par la CFDT, la CFE-CGC et le syndicat «maison» Sictame, prévoyant une augmentation générale «de 1,5 %», à laquelle s'ajoutent une augmentation individuelle «de 1,2 % et une hausse de 0,8 % liée à l'ancienneté», selon la direction de Total.

La CGT et FO estiment que les «résultats mirobolants du groupe, régulièrement supérieurs à 10 milliards d'euros», doivent aussi profiter aux salariés. La CGT réclame une augmentation salariale minimale de 100 euros ainsi qu'une prime de 1 500 euros.

Pas de pénurie à court terme

Le grand dépôt d'importation de Flandres (Nord) est aussi concerné, a-t-on appris par le coordinateur groupe CGT Eric Sellini. Ce dernier n'exclut pas un impact sur l'approvisionnement, notamment dans le Nord, et indique que «le mouvement se poursuivra tant que les salariés sont grévistes».

Du côté de Total, un porte-parole a cependant assuré que «la situation dans les raffineries n'entraîne absolument aucun problème d'approvisionnement». ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le vendredi 20 déc 2013 à 15:34

    d.jousse tu pourrait nous dire ce que tu fais comme travail STP !!!!

  • patr.fav le vendredi 20 déc 2013 à 15:34

    d.jousse tu pourrait nous ce que tu fais comme travail STP !!!!

  • lorant21 le vendredi 20 déc 2013 à 14:27

    Donge et son paysage méditérranéen comme sur la photo.. Bon, à part cela, je ne suis pas sur que les salariés de Total soient si malheureux... alors une augmentation de 3.5%, tout le monde aimerait être aussi gaté..

  • d.jousse le vendredi 20 déc 2013 à 14:16

    Décidément les syndicats ont bien saisies la réalité du moment. Après STX (chantiers navals), maintenant les raffineries de plu au moment de Noël. Je laisse l'appréciation aux français.