Total La production de gaz au Yémen à nouveau perturbée

le
0

(lerevenu.com) - Au premier semestre dernier, la production d'hydrocarbures de Total avait diminué de 1%, du fait notamment des accidents en mer du Nord et au Nigeria, mais aussi de trois actes de sabotage, en mars dernier, du gazoduc qui relie le bloc 18, au Yémen, à l'usine de Balhaf, sur le Golfe d'Aden. Les réparations avaient pu être effectuées rapidement et les arrêts de production n'avaient été que de courte durée, selon Total.

Cette usine de gaz naturel liquéfié (GNL), dont Total est actionnaire à hauteur de 40%, produisait à pleine capacité depuis la fin mai dernier. Mais, le 21 août dernier, ce même gazoduc de 320 kilomètres avait été à nouveau saboté, dans le sud du pays, zone où le groupe terroriste Al-Quaïda sévit. Il a encore été saboté, le 4 septembre, à proximité des champs pétrolifères de Safer, dans la province de Marib.

Le sabotage de mars avait interrompu pendant trois mois les livraisons de gaz. L'approvisionnement en gaz du terminal avait démarré en novembre 2009. Cette usine de liquéfaction (Yemen LNG) a exigé un investissement de 4,5 milliards de dollars. Total n'a pas encore précisé si l'approvisionnement du terminal avait été, cette fois, interrompu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant