Toshiba va réviser en baisse ses comptes, mais moins que prévu

le
0
TOSHIBA VA RÉVISER SES COMPTES EN BAISSE, MAIS MOINS QUE PRÉVU
TOSHIBA VA RÉVISER SES COMPTES EN BAISSE, MAIS MOINS QUE PRÉVU

TOKYO (Reuters) - Toshiba a annoncé jeudi qu'une enquête interne sur des soupçons d'irrégularités comptables le conduirait à revoir en baisse ses bénéfices de trois exercices d'environ 7%, une ampleur relativement limitée qui soulage les investisseurs et apaise les craintes d'un scandale de grande ampleur.

Le conglomérat industriel japonais a gagné jusqu'à 5% en séance à la Bourse de Tokyo avant de finir la journée sur une hausse plus limitée, de 0,83%.

Le bénéfice d'exploitation des exercices 2011-2012, 2012-2013 et 2013-2014 sera révisé au total d'au moins 50 milliards de yens (369 millions d'euros), a précisé Toshiba. Un montant qui correspond selon des analystes à 7,2% des bénéfices publiés pour la période concernée.

Le cours de Bourse de Toshiba avait chuté de 13% après l'annonce vendredi dernier de l'extension d'une enquête sur des soupçons d'erreurs comptables liées aux coûts de certains projets d'infrastructures et de construction.

Cette enquête, la deuxième au sein du groupe en deux ans, a ravivé les craintes d'un nouveau scandale financier majeur après celui provoqué en 2011 par le fabricant d'appareils photo et d'équipements médicaux Olympus. Ce dernier avait alors avoué que ses comptes avaient été gonflés pendant 11 ans, à hauteur d'environ 1,5 milliard d'euros.

"Je crois que le marché est soulagé" par les annonces de Toshiba, a dit Takashi Hiroki, responsable de la stratégie chez Monex Securities. "L'ampleur des nouvelles pertes n'est pas si énorme."

L'annonce le mois dernier de l'ouverture de l'enquête a contraint Toshiba à retarder la publication de ses comptes trimestriels et de passer le solde du dividende annuel. Les résultats annuels ne devraient pas être rendus publics avant juin.

(Ritsuko Ando, avec Hideyuki Sano à Tokyo et Umesh Desai à Hong Kong, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant