Toshiba-Une dépréciation sur Westinghouse possible-presse

le
0
    TOKYO, 18 mars (Reuters) - Toshiba  6502.T  envisage de 
passer une importante provision pour dépréciation sur sa filiale 
nucléaire Westinghouse, écrit le quotidien japonais Asahi 
vendredi, le conglomérat japonais ayant par ailleurs confirmé 
l'existence d'une enquête sur la comptabilité de ses filiales 
américaines. 
    L'Asahi évoque une dépréciation de 200 milliards de yens 
(1,59 milliard d'euros) sur Westinghouse, ce qui risque de 
pousser les investisseurs à se demander si les actifs matériels 
et immatériels de Westinghouse, acquis par Toshiba en 2006, 
n'ont pas été surévalués. 
    Depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011, plusieurs 
pays ont bloqué tout projet de développement du nucléaire, voire 
ont décidé d'en finir avec lui purement et simplement. 
    Toshiba avait dit en novembre qu'une dépréciation ne 
s'imposait pas parce que la filiale nucléaire était rentable, en 
dépit des pertes de certaines de ses opérations en 2012 et en 
2013.  
    Un porte-parole a dit vendredi qu'un examen pratiqué en 
janvier montrait qu'une dépréciation n'était pas nécessaire. 
Mais il a confirmé que plusieurs filiales américaines avait reçu 
de la part du département de la Justice des Etats-Unis et de la 
Securities and Exchange Commission (SEC) une demande 
d'information au sujet de questions comptables. 
    Bloomberg avait rapporté jeudi que les autorités américaines 
avaient ouvert une procédure sur le conglomérat même si ce 
dernier avait déjà fait l'objet d'une enquête au Japon. 
    Westinghouse a démenti que sa situation financière fasse 
l'objet d'investigations. 
     
       
 
 (Ritsuko Ando et Makiko Yamazaki, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant