Toscan du Plantier : premières auditions

le
0
Arrivés en Irlande, les policiers français vont entendre une trentaine de témoins et effectuer des prélèvements.

L'arrivée lundi des policiers français en Irlande pour enquêter durant une semaine sur le meurtre de Sophie Toscan du Plantier a largement été commentée localement. Tout le week-end, radios, télés et journaux du pays ont relayé l'information. Parmi eux, le Sunday Independent, qui est revenu sur une demi-page sur l'affaire. Deux visages illustrent l'article : celui de l'épouse de l'ancien producteur de cinéma Daniel Toscan du Plantier, assassinée, le 23 décembre 1996, dans sa villa irlandaise. En médaillon, celui de Ian Bailey, soupçonné du meurtre. Au terme de quinze ans d'enquête, la police irlandaise a resserré au maximum l'étau autour de lui sans jamais parvenir à l'inculper. Sans aveu, sans témoin direct, sans ADN, pas de mise en examen possible en Irlande.

La venue des Français sur l'île pourrait alors aisément irriter, ces derniers courant vite le risque de passer pour des superflics qui vont réussir en une semaine là où les autres ont piétiné penda

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant