Toscan du Plantier : le suspect reste en Irlande 

le
0
Prévu cette semaine, l'examen de la demande d'extradition française est repoussé sine die.

L'espoir n'aura été que de courte durée et fait place aujourd'hui à la colère et l'incompréhension. Alors que la Cour suprême d'Irlande devait cette semaine examiner l'extradition de Ian Bailey, ce journaliste anglais soupçonné d'avoir tué Sophie Toscan du Plantier en 1996 en Irlande, l'audience a été reportée. «Un blocage inadmissible de la machine judiciaire», dénoncent aujourd'hui les proches de la victime.

En cause, des documents transmis par le ministère de la Justice irlandaise la semaine dernière à la défense du suspect, mais aussi au juge d'instruction français, Patrick Gachon, à l'origine de la demande d'extradition.

Ces pièces ne sont pas de la première fraîcheur puisqu'elles datent de 2001. Il s'agit, de surcroît, de communications internes et confidentielles entre la police du pays, la Garda, et le procureur. Ce dernier y admoneste les enquêteurs pour leurs méthodes utilisées dans l'affaire du meurtre de l'épouse de l'ancien producteur françai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant