Tortures : un rapport détaille les supplices infligés par la CIA

le
0
Tortures : un rapport détaille les supplices infligés par la CIA
Tortures : un rapport détaille les supplices infligés par la CIA

Non, il ne s'agit plus d'une série ou d'un film mais bien de la réalité. Entre 2001 et 2007, la CIA (Agence du renseignement américain) a utilisé des méthodes de tortures qualifiées mardi d'inefficaces et de brutales par le Sénat américain, auteur d'un rapport accablant sur ces techniques d'interrogatoires. 

Simulation de noyade, privation de sommeil ou alimentation par voie rectale... La CIA a utilisé une large variété de méthodes de torture afin d'arracher des informations à des membres d'organisations terroristes et en premier lieu, al-Qaïda, qui a revendiqué les attentats du 11 septembre 2001 sur les tours du Wolrd Trade Center de New York. Selon le rapport du Sénat, quatre «combattants ennemis» (sur les 119 interrogés par la CIA) de l'Amérique, aujourd'hui détenus à Guantanamo, ont été particulièrement soumis à ces méthodes mises en place sous l'ère George W. Bush. Celui-ci n'a toutefois été prévenu qu'à partir de 2006 des actes pratiqués par la CIA. 

Abou Zoubeida soumis à la simulation de noyade

Ce Palestinien de 43 ans est accusé d'avoir dirigé des camps d'entraînement d'Al-Qaïda et préparé les attentats du World Trade Center. Il aurait également participé à d'autres projets d'attaques comme celle de l'ambassade américaine à Paris en 2001. Arrêté en 2002, il a d'abord passé 47 jours à l'isolement dans une cellule sans fenêtre et éclairée par quatre halogènes, où des bruits de générateurs ou du rock étaient diffusés très fort pour «accentuer le sentiment de désespoir» du prisonnier, généralement dénudé et privé de sommeil.

Puis en août 2002, Abou Zoubeida a été soumis à «20 jours d'interrogatoires agressifs» au cours desquels il a été soumis «deux à quatre fois par jour» à la simulation de noyade, affirme le rapport du Sénat. Il a été soumis à cette torture jusqu'à être dans «un état de quasi-inconscience et avoir des bulles sortant de la bouche». Il a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant