Torture-Un psychologue confirme certaines constations du Sénat

le
0

WASHINGTON, 15 décembre (Reuters) - Un des principaux artisans du programme d'interrogatoires poussés mené par la CIA a publiquement reconnu pour la première fois que certaines constations contenues dans le rapport du Sénat rendu public la semaine passée étaient exactes. James Mitchell, ancien psychologue de l'armée de l'air américaine, a notamment confirmé le recours à la technique du simulacre de noyade ("waterboarding") sur des détenus soupçonnés de terrorisme dont Khalid Cheikh Mohammed. "Oui, j'ai pratiqué un simulacre de noyade sur KCM", a reconnu Mitchell sur la chaîne de télévision par internet VICE News. Les interrogatoires pratiqués sur Khalid Mohammed ont fait l'objet de passages détaillés dans le rapport sénatorial qui les a qualifiés d'actes de torture commis en réunion. Mitchell et son collègue de l'US Air Force, le psychologue Bruce Jessen, ont été contactés par la CIA pour mettre au point ces "techniques d'interrogatoires poussés" contre des membres présumés d'Al Qaïda capturés après les attentats du 11 septembre 2001. Tous deux ont joué un rôle déterminant dans la conduite et dans l'évaluation de ces interrogatoires bien qu'ils n'aient eu aucune expérience préalable en ce domaine. Mitchell a reconnu "qu'il y avait eu certains abus" dans des "sites secrets" où les suspects étaient détenus. Mitchell conteste les conclusions du Sénat qui affirme que la compagnie qu'il dirigeait avec Jessen a gagné 81 millions de dollars par ses contrats avec la CIA de 2005 à 2009 lorsque ces derniers ont pris fin. Mitchell conteste ce chiffre. Le rapport du Sénat affirme que Mitchell et Jessen gagnaient chacun 1.800 dollars par jour dans le cadre de leurs activités auprès de la CIA. (Matt Spetalnik; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant