Torture par la CIA : noyades, privation de sommeil... le rapport décortiqué

le
1
Torture par la CIA : noyades, privation de sommeil... le rapport décortiqué
Torture par la CIA : noyades, privation de sommeil... le rapport décortiqué

Après la publication d'un rapport accablant sur le recours à la torture par la CIA après les attentats du 11-Septembre, le directeur actuel de l'agence de sécurité américaine, John Brennan, a lui-même jeudi qualifié de «répugnantes» certaines méthodes d'interrogatoire «hors limites». Ce dernier estime d'ailleurs qu'il est «impossible de savoir» si la torture utilisée contre des membres présumés d'Al-Qaida avait permis de leur soutirer des renseignements valables pour empêcher de futurs attentats. Ce qui est sûr en revanche, c'est que ces méthodes «d'interrogatoire renforcé» sont choquantes à plus d'un titre.

Long de plus de 6 000 pages dans sa version classifiée et de 525 pages dans sa version publique, ce rapport du Sénat américain constitue le compte-rendu le plus détaillé du programme secret. Le «Washington Post» a ainsi décortiqué le rapport, page par page, afin de détailler le nombre d'occurrences faisant référence aux violences sur certains prisonniers et auxquelles Barack Obama s'est engagé à mettre fin en 2009.

Torture physique et psychologique

Au total, dans ces seules 525 pages, 669 actes de torture sont mentionnés. Ce rapport évoque à 310 reprises le placement de prisonniers dans des conditions de stress. Il fait également mention de coups ou gifles reçues, parfois avec des objets pas moins de 75 fois. 252 occurrences renvoient aussi à des simulation de noyade ou au placement des détenus dans des températures glaciales. Il est enfin question à plusieurs reprises d'introductions rectales (32 occurrences).

Placement en situation de stress

Placement des prisonniers en position de stress. La torture psychologique semble être un élément clé des méthodes de la CIA. Pas moins de 310 occurrences font référence à ce types de pratiques. La privation de sommeil et la nudité forcée ont été régulièrement employées comme techniques d'interrogatoire. Sur l'un des sites dédiés à la torture, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le samedi 13 déc 2014 à 08:31

    Et ils donnent des leçons de democraties, meme mucius se cache))))))