Toreador parie sur l'or noir du sous-sol du Bassin parisien 

le
0
La société américaine, dont le vice-président est le demi-frère de Patrick Balkany, le député maire de Levallois-Perret, s'introduit aujourd'hui à la Bourse de Paris, sur le compartiment professionnel.

60 à 100 milliards de barils de pétrole dorment sous le Bassin parisien. Soit l'équivalent de 70 à 120 années de production du Koweït! Cette estimation réalisée par l'Institut français des pétroles (IFP) suscite la convoitise de la petite société américaine Toreador dont le vice-président se nomme Julien Balkany, 30 ans, le jeune demi-frère de Patrick, le député maire de Levallois-Perret.

Toreador a recentré depuis un an toutes ses activités sur la France, pariant que cette manne est exploitable. Car ce trésor ne repose pas dans des poches conventionnelles du Bassin parisien, exploitées depuis 1958. Toreador y puise 883 barils par jour, vendus à la raffinerie Total de Grandpuits en Seine-et-Marne.

L'or noir «non conventionnel» est lui piégé dans des couches de schiste à quelque 2500 mètres de profondeur. L'amélioration des techniques d'extraction et la baisse de leurs coûts ont présidé depuis quatre ans à la révolution du gaz de schiste aux États-U

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant