Torben Frank, champion d'Europe en carton

le
0
Torben Frank, champion d'Europe en carton
Torben Frank, champion d'Europe en carton

À l'été 1992, Lyon casse sa tirelire pour recruter Torben Frank, tout frais champion d'Europe avec le Danemark. Ce que Jean-Michel Aulas ne sait pas, mais va rapidement découvrir, c'est que son Viking a le genou droit en vrac. Retour sur le plus gros raté dans l'histoire du recrutement lyonnais.

Le 19 juillet 1992, quand l'Olympique lyonnais annonce avoir déboursé près de 6 millions de francs pour Torben Frank, l'affaire a tout d'un gros coup. L'attaquant danois de 24 ans vient d'être élu meilleur joueur du championnat danois, qu'il a gagné avec Lyngby, et surtout, il vient de défiler dans les rues de Copenhague avec la sélection danoise, récente championne d'Europe. Initialement prévu pour les JO de Barcelone, le buteur a bénéficié du repêchage de son pays après l'exclusion de la Yougoslavie. S'il ne marque pas en Suède, Frank y dispute deux matchs, dont la victoire sur la France (2-1) en match de poules.

Raymond Domenech prévoit 26 buts pour Frank


À Lyon, on se défend d'avoir visé le Danois sur la seule base de sa victoire à l'Euro, comme l'explique alors Raymond Domenech, l'entraîneur de l'OL, à L'équipe : "Nous étions sur la piste de Torben Frank depuis le mois de mars, et sa fantastique fin de saison a attiré d'autres clubs sur ses traces..." Pour le futur sélectionneur des Bleus, la recrue doit dynamiser une attaque en berne : "Avec Delamontagne et Frank, nous espérons faire mieux que la saison passée au cours de laquelle nous n'avions marqué que 25 buts. L'objectif, c'est qu'ils en marquent 26... chacun" précise t-il sur le ton de la boutade. Sauf que la vraie plaisanterie débutera quelques jours plus tard.

À son premier entraînement à Lyon, Torben Frank arrive avec une genouillère : "Ça ? J'en ai mis une il y a très longtemps, ça s'était très bien passé, je la conserve par superstition." Plus c'est gros, mieux ça passe. Dans le cas du Danois, mieux ça casse, dès son premier match amical contre le Sporting Portugal. S'il marque rapidement, le Viking doit également sortir au bout de 35 minutes, car son genou droit, celui qui porte la genouillère par "superstition", vient de lâcher. Le lendemain, en plein test avec un Cybeix, appareil qui mesure la résistance à la pression des membres inférieurs, la rotule de Frank explose.

Transfert signé sans visite médicale préalable


Lyon a signé la convention de transfert sans avoir fait passer une visite médicale poussée au joueur, des documents médicaux danois fournis par Lyngby et Brøndby, les deux copropriétaires des droits de Frank, l'ayant convaincu de se contenter d'une mention "sous…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant