Tops Flops Novembre

le
0
Untitled Document

TROIS TOPS :

ALSTOM : le constructeur des centrales électriques et des TGV a devant lui des perspectives partagées par les pays émergents et les pays développés. Sans aucune dette, il bénéficie même d’avances sur commandes de ses clients. Le carnet de commande est supérieur à 2 ans, et le PER 2009 est inférieur à 8 . Il faudrait vraiment une dépression mondiale exceptionnellement longue et profonde pour remettre en cause les développements de ce fleuron de l’industrie française.

VIVENDI : le VIVENDI d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec le VIVENDI d’hier. La dette est très limitée, et le pole téléphonie, majoritaire dans le groupe, continue à causer des soucis à FRANCE TELECOM. Le cours ne vaut que 10 % de plus que ses fonds propres, et procure un rendement supérieure à 7 %.

CARREFOUR : le numéro 2 mondial de la distribution est entrain de remonter la pente en France…Ses parts de marché se redressent, son endettement est limité, et son activité lui procure des financements naturels…

TROIS FLOPS

LVMH : une étude récente montre que le secteur du luxe pourrait souffrir dans le monde, dans le cadre de la crise actuelle. LVMH serait forcément en première ligne, d’autant qu’il est très présent dans les magasins d’aéroport, dont la fréquentation baisse en ce moment…

SOITEC : la société française de high tech risque de beaucoup souffrir de la baisse d’activité chez ses principaux clients. ODDO, dont les prévisions sont très pertinentes sur ce groupe, vient de revoir en forte baisse ses anticipations de BPA…,

ARCELOR : le leader mondial de la sidérurgie n’échappera pas à la chute d’activité. Son intégration verticale, qui consiste à acheter ses fournisseurs de minerai, pourrait maintenant lui couter cher, au moment ou les cours des matières premières s’effondrent….

ERIC GALIEGUE
Président de VALQUANT (Groupe Day By Day)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant