Top départ pour le mercato des patrons de l'audiovisuel public

le
0
La loi audiovisuelle assurera un mode de nomination plus transparent. Certains noms circulent déjà.

Le projet de loi relatif à l'indépendance de l'au­diovisuel, examiné hier en commission mixte paritaire, lance du même coup le mercato des présidents de l'audiovisuel public.

Une période délicate qui suscite candidatures officieuses et démentis officiels. En ouvrant la campagne très tôt, cette loi risque d'affaiblir l'autorité des actuels dirigeants - Jean-Luc Hees à Radio France et Rémy Pflimlin à France Télévisions - pour la durée restante de leur mandat.

Première échéance, le mandat de Jean-Luc Hees, qui s'achève en mai 2014. Le futur PDG sera donc désigné entre février et mars. Même s'il ne s'est pas encore déclaré officiellement, il y a fort à parier que Jean-Luc Hees se représentera avec un bon bilan: la «maison ronde» fonctionne et les audiences tiennent. Cela n'empêche pas ses concurrents, déjà nombreux, de s'activer en coulisses, même si le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant