Top 7 : Ils ont mis un quintuplé avant Carlos Eduardo

le
0
Top 7 : Ils ont mis un quintuplé avant Carlos Eduardo
Top 7 : Ils ont mis un quintuplé avant Carlos Eduardo

Il a fallu fouiller dans un passé plus si proche du championnat de France pour les retrouver. Auteur d'un quintuplé avec Nice contre Guingamp, Carlos Eduardo a des devanciers. Certains ne sont pas les buteurs les plus connus de notre ancienne D1, mais ils ont mis un jour cinq buts dans un match. Et m?me plus si affinité.
André Abegglen(Sochaux 1935) Le 25 août 1935, l'US Valenciennes voit un Suisse lui infliger un septuplé. Une première dans l'histoire du football fran?ais. Amateur de nouveautés, l'Helvète deviendra un an plus tard le premier footballeur à se faire opérer du ménisque, ce qui lui permet d'enquiller 63 buts en 103 matchs en tant qu'entra?neur joueur du Servette de Genève. Avant de décéder à 35 ans, dans l'accident du train qui transportait son équipe.
Jean Nicolas (Rouen 1938) Attaquant légendaire du FC Rouen pour les plus de 80 ans, Jean Nicolas a été l'un des premiers grands buteurs du football fran?ais. Un gourmand, le genre à ne pas s'arr?ter m?me quand le score est acquis. Pour sa première apparition en D1, il fait trembler six fois les filets face au défunt Club fran?ais de Paris. Pas mal, mais Nicolas va frapper plus fort encore le 1er mai 1938 contre Valenciennes. Le Normand signe un septuplé, offre le muguet et s'ouvre les porte de l'équipe de France. Il s'illustrera avec un doublé contre la Belgique en huitième de finale de la Coupe du monde. Visiblement, on était sur un buteur.
André Strappe (Lille 1949) Parmi les 112 pions inscrits en première division par le milieu de terrain au patronyme de bandage, cinq l'ont été le 20 février 1949, sur la pelouse de Cannes. Ce qui fait de l'ancien capitaine du LOSC le dernier homme à avoir planté un quintuplé à l'extérieur avant Carlos Eduardo. Pas suffisant pour amener les Dogues au titre de champions, ce qu'il fera cinq ans plus tard, en 1954, année où l'enfant de Bully-les-Mines participe à la Coupe du monde en Suisse.
Just Fontaine (Nice 1954) Just Fontaine ne s'est pas contenté d'établir l'indépassable record de buts en Coupe du monde (13). Avant qu'une fracture de la jambe ne l'éloigne définitivement des terrains à tout juste 27 ans, ? Justo ? enquillait les pions avec une régularité de métronome. Avec Nice, il devance de 60 ans la performance de Carlos Eduardo. ? 21 ans, il signe un quintuplé contre Metz pour une victoire 6-1. En trois saisons sous les couleurs du Gym, il inscrira 52 buts en 83 matchs. Eduardo a encore un peu de boulot avant d'afficher de tels chiffres.





André Abegglen(Sochaux 1935) Le 25 août 1935, l'US Valenciennes voit un Suisse lui infliger un septuplé. Une première dans l'histoire du football fran?ais. Amateur de nouveautés, l'Helvète deviendra un an plus tard le premier footballeur à se faire opérer du ménisque, ce qui lui permet d'enquiller 63 buts en 103 matchs en tant qu'entra?neur joueur du Servette de Genève. Avant de décéder à 35 ans, dans l'accident du train qui transportait son équipe.
Jean Nicolas (Rouen 1938) Attaquant légendaire du FC Rouen pour les plus de 80 ans, Jean Nicolas a été l'un des premiers grands buteurs du football fran?ais. Un gourmand, le genre à ne pas s'arr?ter m?me quand le score est acquis. Pour sa première apparition en D1, il fait trembler six fois les filets face au défunt Club fran?ais de Paris. Pas mal, mais Nicolas va frapper plus fort encore le 1er mai 1938 contre Valenciennes. Le Normand signe un septuplé, offre le muguet et s'ouvre les porte de l'équipe de France. Il s'illustrera avec un doublé contre la Belgique en huitième de finale de la Coupe du monde. Visiblement, on était sur un buteur.
André Strappe (Lille 1949) Parmi les 112 pions inscrits en première division par le milieu de terrain au patronyme de bandage, cinq l'ont été le 20 février 1949, sur la pelouse de Cannes. Ce qui fait de l'ancien capitaine du LOSC le dernier homme à avoir planté un quintuplé à l'extérieur avant Carlos Eduardo. Pas suffisant pour amener les Dogues au titre de champions, ce qu'il fera cinq ans plus tard, en 1954, année où l'enfant de Bully-les-Mines participe à la Coupe du monde en Suisse.
Just Fontaine (Nice 1954) Just Fontaine ne s'est pas contenté d'établir l'indépassable record de buts en Coupe du monde (13). Avant qu'une fracture de la jambe ne l'éloigne définitivement des terrains à tout juste 27 ans, ? Justo ? enquillait les pions avec une régularité de métronome. Avec Nice, il devance de 60 ans la performance de Carlos Eduardo. ? 21 ans, il signe un quintuplé contre Metz pour une victoire 6-1. En trois saisons sous les couleurs du Gym, il inscrira 52 buts en 83 matchs. Eduardo a encore un peu de boulot avant d'afficher de tels chiffres.





...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant