Top 5 : ils ont joué pour Lyon et Saint-Étienne

le
0
Top 5 : ils ont joué pour Lyon et Saint-Étienne
Top 5 : ils ont joué pour Lyon et Saint-Étienne

Ces dernières saisons, les échanges entre Lyon et Saint-Étienne restent modestes. Il y a cependant quelques pointures qui ont marqué l'histoire des deux camps. Tour d'horizon des cinq plus marquants.

  • Bafé Gomis

    Dans l'histoire récente, il est peut-être le joueur qui a marqué avec le plus d'équilibre les deux clubs. À Saint-Étienne d'abord, Gomis a connu la montée en Ligue 1, même si encore trop tendre, il a dû partir s'étoffer lors d'un prêt à Troyes pendant six mois en 2005. À partir de 2006, il devient la Panthère Noire et enchaîne trois saisons à minimum 10 buts en Ligue 1, avec en prime une belle campagne en Coupe de l'UEFA sous les ordres d'Alain Perrin, transfuge de Lyon. Si Marseille est régulièrement à l'affût, c'est bien Lyon qui claque 15 millions d'euros pour l'avoir. Du côté de Gerland, il est souvent décrié - notamment par Jean-Michel Aulas qui tente de le refourguer à Newcastle à l'été 2013 - alors qu'il ne finit jamais à moins de 10 pions en championnat. Et ses stats en compétitions européennes sont tout aussi parlantes : 17 buts en 39 apparitions, dont 12 en 26 matchs de Ligue des champions. Un manque de reconnaissance qui l'a poussé à se barrer au pays de Galles pour zéro euro. D'où un souvenir légèrement meilleur chez les Verts.

  • Grégory Coupet

    Il est probablement le meilleur gardien de but formé à l'AS Saint-Étienne, mais paradoxalement, c'est à Lyon qu'il a écrit sa légende. À première vue, on pourrait se dire que l'ancien international a renié son camp alors qu'il était englué en Ligue 2. Sauf qu'à l'hiver 1996-1997, c'est bien les Verts qui poussent leur portier vers Lyon pour renflouer les caisses. La suite, c'est un cycle de 11 ans et demi chez les Gones avec 7 titres en Ligue 1, une Coupe de France, une Coupe de la Ligue. Sans compter une multitude de rencontres européennes - 94 matchs -, dont les sommets resteront les victoires contre le Real Madrid ou le Bayern Munich. Ses 34 sélections en Bleu, il les a honorées en étant lyonnais.

  • François Clerc

    À 32 ans, François Clerc entame déjà sa quatrième saison à Saint-Étienne, avec un total de matchs disputés en Ligue 1 supérieur à ce qu'il avait pu faire sous les couleurs de Lyon. Mais c'est à Lyon qu'il a connu l'équipe de France et l'ivresse de la Ligue des champions. Dans son club formateur, il a vraiment existé sous la houlette de Gérard Houllier, alors qu'avec Alain Perrin, puis Claude Puel, son temps de jeu a fondu comme neige au soleil. Autant à cause des…





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant